Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Horaires aménagés pour les jeunes nageurs des Cachalots
Le 25. janvier 2011 à 18h11

Six Fours Sport Horaires aménagés pour les jeunes nageurs des Cachalots

Depuis le début de l'année un partenariat entre le collège Font-de-Fillol et le club des Cachalots permet aux jeunes nageurs six-fournais de mieux concilier études et natation de compétition.

Une partie des jeunes compétiteurs six-fournais

Une partie des jeunes compétiteurs six-fournais

"Quand je suis arrivé, en 2008 - raconte Samuel Toumi - j'ai tout de suite vu la différence entre le club que je quittais, et les Cachalots, dont je venais d'accepter la direction technique : à Antibes, la vie des nageurs est paradisiaque : entraînements toute l'année en plein air dans un bassin de 50 mètres chauffé, un nombre de lignes suffisant, des horaires aménagés pour les collégiens et les lycéens, une salle de musculation à disposition... A Six-Fours, on ne dispose pas toujours de lignes d'eauc car on doit partager le bassin de 25 mètres avec beaucoup de monde, il était difficile de trouver une salle de musculation, les jeunes nageurs ne disposaient pas d'horaires aménagés."
Il faut dire que le club lui-même compte plus de 800 membres dont beaucoup ont besoin de la piscine pour pratiquer des sports de compétition : water-polo, natation synchronisée, sauvetage sportif, nage avec palmes sans parler des activités de natation de loisir : aquagym, éveil aquatique etc...

En osmose avec le collège Font de Fillol


Avec son président Patrick Perez, dont les qualités de chef d'entreprise sont précieuses pour aborder avec pragmatisme les problèmes, il s'est donc attaché à trouver des solutions. Et l'une d'elle consistait en un aménagement des horaires pour les jeunes nageurs de compétition afin que ceux-ci puissent nager dans l'après-midi. Les deux hommes prirent langue avec M. Bian,le principal du collège Font-de-Fillol, tout proche de la piscine municipale. Et celui-ci, avec son adjointe Mme Petit et Mme Muller, professeur d'EPS, se décarcassa pour mettre sur pied pour la rentrée dernière une classe de 6° et une classe de 5° dont les horaires seraient compatibles avec des entraînements intensifs. Et c'est ainsi que, trois fois par semaine, les mardis, jeudis et vendredis, 17 nageurs peuvent gagner la piscine après 15h30 pour aligner des longueurs pendant deux bonnes heures et être chez eux à 18 heures pour se reposer ou étudier. "Cette formule, nous assurèrent les responsables du collège, n'était envisageable que parce que nous avions avec les responsables du club un même but : il ne s'agissait pas de permettre aux enfants de plus s'entraîner mais d'étudier dans de meilleures conditions". Et Samuel Toumi nous le confirme : "si, grâce aux contacts réguliers que nous avons avec les enseignants et les parents, nous constatons une baisse des résultats scolaires chez un nageur, les heures d'entraînement sont transformées en heures de soutien scolaire assurées par des assistants d'éducation".

Des élèves et des nageurs comme les autres


Au collège, les sportifs (il y a aussi une dizaine de jeunes rugbymen) sont des élèves comme les autres qui bénéficient seulement de la possibilité, tous les jeudis à midi, de faire une heure supplémentaire d'entraînement physique dans une salle de musculation. Et au club, ils sont des nageurs comme les autres qui, les autres soirs, vont s'entraîner de 18 à 20 heures dans la piscine de Toulon où quelques lignes sont mises à disposition des Cachalots grâce à TPM. "Des lignes gratuites comme à Six-Fours car, dans d'autres piscines, elles nous sont facturée 15€ de l'heure, ce qui finit par chiffrer" apprécie le directeur technique qui souligne que d'autres nageurs du club vont à Saint-Mandrier avec un bus prêté par la ville, ce qui suppose une heure trente de trajet pour deux heures d'entraînement.

Songer à un vrai stade nautique


Depuis bientôt quarante ans (voir notre article du 19 mars 2010) les Cachalots montrent beaucoup de courage, se battent, se débrouillent. Ils viennent d'ailleurs de récupérer sur l'avenue de la Mer un local que leur prête le Conseil Général et que leur aménage la Ville, qui leur servira bientôt de siège. Mais il est bien évident que les édiles six-fournais devront un jour prochain songer à la construction d'un stade nautique digne de l'activité des Cachalots mais aussi à la mesure de la réputation balnéaire de la cité.

Assemblée générale le 4 février


De tout cela il sera peut-être question lors de l'assemblée générale du club qui se tiendra le vendredi 4 février à partir de 18h30, salle Scarantino, à la halle du Verger

, le 25 janvier 2011

Plus d'infos:

Autres photos:

Samuel Toumi nous fait découvrir le futur siège des Cachalots
Samuel Toumi nous fait découvrir le futur siège des Cachalots