Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > A la Maison du Cygne : Chaland vs Molineris... Match...
Le 7. mars 2015 à 16h55

Six Fours exposition A la Maison du Cygne : Chaland vs Molineris... Match nul !

Ils sont artistes et néanmoins amis. Mieux : complices, partageant les mêmes passions des arts plastiques et de la musique.
Partageant également une belle dose de talent et d'humour.

Daniel Chaland et Jean-Christophe Molineris,
les voilà mis dos à dos dans un combat de boxe "pour de rire", à la Maison du Cygne qui n'a rien d'un ring. Mais tout juste s'ils ne sont pas arrivés en peignoir et gants de boxe... Il est vrai que peindre dans cette tenue ne doit pas être l'idéal !
Les voici donc réunis pour cette "exposition narrative libre", chacun racontant son histoire à sa manière. Car chacun a son style... Je dirais même : "du style".
Ils ont fait leur apparition dans le monde de l'Art dans les années 60/70 et, si le rock les a réunis, chacun a trouvé sa voie, son chemin

Daniel Chaland


Lui, il s'est tourné vers le Pop'Art, art on ne peut plus populaire (d'où son nom !) où il excelle dans un feu d'artifice de couleurs, de tons qui explosent, qui s'entrechoquent à travers visages, mains, objets et textes.
"J'ai horreur de la peinture discrète", avoue Chaland.
Et Dieu sait s'il n'est pas discret et que sa peinture offre, la joie, le plaisir des yeux, tout en prêtant à réflexion si l'on enjambe le premier degré. Car derrière cette exubérance, on retrouve les problèmes de société, même si cela reste toujours positif, optimiste, les mots clef étant amour, espoir, paix.

Jean-Christophe Molineris


Tout en étant un artiste d'une grande liberté, volubile et drôle dans la vie, il se découvre dans ses toiles un côté plus intimiste.
Ce fou de rock'n roll des sixties a d'ailleurs souvent créé des pochettes de disques, ce qui lui a appris à canaliser une idée et à la concrétiser en une seule image.
Son œuvre est plus intériorisée, prenant donc une autre forme pour rejoindre celle de Chaland : la réalité sociale, les problèmes d'aujourd'hui auxquels sont confrontés les hommes. Une technique très différente, une approche autre mais pour rejoindre la même cause : la liberté de l'être humain.

Et c'est ainsi qu'avec des moyens différents, sinon opposés, nos deux amis s'affrontent amicalement dans cette joute picturale et font match nul en nous offrant une oeuvre forte et fraternelle. Un hymne à la liberté où se mêlent joie et émotion, optimisme et réflexion.
Une réflexion lucide mais qui se veut ludique, positive, pleine d'espoir en l'Homme, mêlant le rêve et la réalité.
Deux électrons définitivement libres qui, côte à côte, font des étincelles et que vous pouvez découvrir jusqu'au 4 avril à la Maison du Cygne.

, le 07 mars 2015

Plus d'infos:

Autres photos:

De gauche à droite : Chaland, Molineris, Jacques Séréna, écrivain, ami des artistes, Dominique Ducasse, adjointe à la Culture Chaland dans ses oeuvres
De gauche à droite : Chaland, Molineris, Jacques Séréna, écrivain, ami des artistes, Dominique Ducasse, adjointe à la Culture