Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Qu'en est-il de SOS Barras?
Le 6. février 2013 à 23h35

Six Fours Environnement Qu'en est-il de SOS Barras?

Nous avions rencontré en octobre dernier les quinze requérants qui avaient déposé un recours gracieux face projet immobilier du 'Domaine de Barras'. Le collectif est désormais une association. Elle ne compte pas baisser les bras.

De gauche à droite: Manon Bonifacino-Roux, présidente, Jean-Claude Scarton, trésorier, Boris Fagnart, créateur du collectif, Sophie Blanc-Bonnefont, secrétaire

De gauche à droite: Manon Bonifacino-Roux, présidente, Jean-Claude Scarton, trésorier, Boris Fagnart, créateur du collectif, Sophie Blanc-Bonnefont, secrétaire

Le collectif SOS Barras est devenu une association lors de sa première assemblée générale constitutive d'octobre 2012. Il rassemble les habitants des hameaux de Barras, Curet Haut et du Loup et compte désormais une centaine d'adhérents dans ses rangs qui luttent contre le projet dit du « Domaine de Barras »: 33 Villas, 3 Immeubles, sur plus de 35 000 m2 de pinède. (voir notre article du 19 octobre 2012)
 Samedi dernier, l'ensemble des adhérents se réunissait en assemblée générale afin de faire le point. Un recours contentieux déposé le 16 janvier par un avocat aixois choisi par l'association « attaque le projet sur de nombreux points », affirme la présidente Manon Bonifacino-Roux, « nous sommes des citoyens et voulons être écoutés, mais toutes nos demandes restent un caillou lancé dans la mer! ». Si la procédure en cours risque de trainer en longueur avant de passer devant le tribunal administratif qui examinera la requête, l'association ne compte pas rester les bras croisés..

La LPO donne son avis


Pour mener leur combat, les défenseurs de cet espace jusqu'alors préservé ont fait appel à la ligue de protection des oiseaux (LPO Toulon/Ouest) qui a réalisé durant trois mois un inventaire automnal du Vallat de Bouchou. Celui-ci a permis d'évaluer la faune présente et de « mettre en évidence l’intérêt écologique des habitats naturels et de la faune sauvage » présents. Le secteur en question présenterait une diversité importante d'espèces et servirait de « zones refuges, d’alimentation et de reproduction » pour un grand nombre d'entre elles: mammifères (écureuil roux et hérisson d’Europe) , oiseaux (tourterelle, grive, merle, mésange, pie, pigeon, pinson, roitelet , rouge-gorge ), insectes, reptiles et amphibiens, pour n'en citer que quelques-uns. Dans sa conclusion, la LPO préconise la préservation de ce site « intact afin de favoriser la diversité des habitats et des espèces en milieu urbain »

Barras ...mais pas seulement Barras



A ces constats environnementaux l'association ajoute des arguments « historiques », certains adhérents habitant les lieux depuis plusieurs générations ont fait état de l'histoire patrimoniale du 'Bouchou'.
Si cette franche opposition au projet immobilier peut apparaître comme la lutte d'une poignée de riverains directement concernés, l'association s'en défend en ajoutant qu'elle garde par ailleurs un oeil vigilant sur tous les autres projets en oeuvre ou à venir qui « bétonneraient » encore un peu plus la commune: « notre combat est le combat de tous, les six-fournais peuvent mener leur propre combat dans leurs quartiers et nous pouvons les aider» assure Manon Bonifacino-Roux.
A suivre...

Pour contacter l'association:
http://www.facebook.com/pages/Collectif-SOS-Barras/313289098767479
http://sosbarras.blogspot.fr/

A.I, le 06 février 2013

Autres photos: