Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Bandol > Ciné et solidarité à Bandol
Le 3. février 2017 à 21h08

Bandol Vie associative Ciné et solidarité à Bandol

Créée en 1956, l'association la plus ancienne de Bandol propose à ses 450 adhérents de nombreuses animations dont le ciné-club, en partenariat avec l'emblématique cinéma Caméra. Concerts, pièces de théâtre, soirées cabaret ou karaoké, il y en a pour tous les goûts. Demandez le programme !

L'équipe de l'Etoile bandolaise et les bénévoles de l'Etoile solidaire.

L'équipe de l'Etoile bandolaise et les bénévoles de l'Etoile solidaire.

Après avoir longtemps partagé sa vie entre Cannes où il travaillait, et Bandol son lieu de résidence, Jean-Jacques Logeais a accepté, il y a 7 ans, le poste de vice-président de l'association l'Etoile bandolaise, aux côtés de Claude Tamisier, le président, qui succédait à Michel Bellorgey. Il fallait du sang neuf pour réveiller cette association un peu vieillissante. Pari réussi. Avec la création du ciné-club, l'association est passée de 68 adhérents, à près d'un demi-millier. Partenaire du CNCDC Chateauvallon et du théâtre Galli, l'Etoile bandolaise propose spectacles, concerts, sorties culturelles, voyages, déjeuners cabaret et karaoké... sans oublier des cours d'improvisation théâtrale.

Du cinéma au ciné-club


Jean-Jacques Logeais connaît bien le monde du cinéma et de la distribution. Avec sa boîte de relations publiques, il a longtemps travaillé sur le festival de Cannes. L'idée de créer un ciné-club s'est tout naturellement imposée. «Je m'occupe de la programmation et je présente le film, mais sans jamais le raconter, en livrant simplement quelques anecdotes du tournage. Mon plaisir est de faire découvrir des films que le public n'irait pas voir. Ils sont parfois suivis d'un débat». Les adhérents* ont le choix entre deux formules :«ciné-(débat)-repas» à 22€ dans la salle de l'Etoile bandolaise, ou «ciné-seul» à 7€. Certains films sont proposés avec une formule différente «ciné-resto» à 27€ au restaurant le Scotch, et toujours «ciné-seul» à 7€.

Cinéma Paradisio


Les films sont projetés au cinéma Caméra, véritable institution bandolaise encore appelé par les anciens ''cinéma Paradisio''. Un cinéma à l'ancienne, doté d'une scène de théâtre, et qui a su garder son charme d'antan tout en étant passé au numérique, il y a 4 ans. Tenu depuis trois générations par la famille Corbelli, unanimement appréciée dans le monde du cinéma, le Caméra possède la plus grande salle du Var. «J'ai connu le grand-père, qui est mort à l'âge de 99 ans. A 94 ans, la mamie est toujours à la caisse. Jean, leur fils, était projectionniste jusqu'à sa retraite. Maintenant, c'est Linda, la petite fille, qui s'occupe de tout et qui a pris la suite. Quand j'ai besoin d'un film je lui demande». Et question avant-premières, les Bandolais sont gâtés ! «Très souvent, on projète des films en avant- première nationale et parfois même, avant Paris, le mardi au lieu du mercredi». Ce mois-ci, deux bons films sont programmés : «Jackie», le 15 février à 17h30 formule ''ciné-repas'' ou ''ciné-seul'' et «La La Land» en formule ''ciné-resto'', le 28 février à 17h30 ou ''ciné-seul''.

L'Etoile solidaire, un autre astre pour Bandol


Il y a un an, à la demande du père Marius Boyer qui répondait au souhait du pape d'aider les plus pauvres, «l'Etoile bandolaise solidaire» a vu le jour. L'association vient en aide à 120 personnes : «Cela représente une quarantaine de familles. Chaque semaine, le mercredi, dans la salle de l'Etoile bandolaise, propriété de l'Evêché, on leur distribue 15 kilos de victuailles. Nous avons dû pour cela, acheter un camion frigo. Sponsors, donateurs et grandes surfaces nous aident». Le 5 mars prochain, Jean-Jacques Logeais a invité la chanteuse Vera à venir interpréter des chansons de son dernier album, avec un hommage à Piaf. A cette occasion, l'amie d'Edith Piaf, Ginou Richer, viendra dire quelques mots et dédicacer son livre «Piaf, mon amie». La deuxième partie sera animée par le pianiste-chanteur Michel Boulland. Pour l'heure, le lieu n'est pas encore connu, ce pourrait être le théâtre Jules Verne ou l'église, mais une chose est sûre, les profits iront à «l'Etoile bandolaise solidaire» et à la pouponnière «Les Lauriers Roses» pour l'achat de lits médicalisés. A Bandol, les étoiles n'ont pas fini de briller.

Chantal Campana, le 03 février 2017

*Adhésion 20 euros
Page facebook Etoile bandolaise

Plus d'infos:

Autres photos:

Février 2015. L'Etoile bandolaise fête ses 60 ans. Voyage en Autriche, emmené par le dynamique président Claude Tamisier (polo rose) Fiesta pour les 60 ans de l'association Jean-Jacques Logeais, vice-président de l'Etoile bandolaise, à l'origine du ciné-club dont il s'occupe de la programmation
Février 2015. L'Etoile bandolaise fête ses 60 ans.