Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > La Seyne sur Mer > Brevet citoyen pour 7 jeunes Seynois
Le 4. février 2017 à 14h56

La Seyne Vie de la cité Brevet citoyen pour 7 jeunes Seynois

Après avoir obtenu le label citoyen au camp des Milles le 9 décembre dernier, les jeunes de l'EAJ Jules Renard ont reçu des mains du maire, Marc Vuillemot, un brevet à leur nom pour leur implication durant l'année 2016, en faveur de la tolérance et du vivre ensemble.

Derrière les jeunes de l'EAJ, le maire, Marc Vuillemot, Makki Boutekka, adjoint délégué à la jeunesse, Louis Corréa, conseiller délégué aux jumelages et aux associations, Cyprien Fonvielle, directeur de la fondation du camp des Milles (à droite deuxième rang)

Derrière les jeunes de l'EAJ, le maire, Marc Vuillemot, Makki Boutekka, adjoint délégué à la jeunesse, Louis Corréa, conseiller délégué aux jumelages et aux associations, Cyprien Fonvielle, directeur de la fondation du camp des Milles (à droite deuxième rang)

Ils s'appellent Tamsir, Camélia, Camille, Kenza, Sofiane, Benjamin et Nassim. Ils ont réussi à mener à bien leur projet intitulé “Tolérance et vivre ensemble”. Pour celui-ci, la Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Hélène Geoffroy, leur a décerné le label citoyen de l’Espace Accueil Jeunes (EAJ) Jules Renard, le 9 décembre 2016, au camp des Milles. Un label qui récompense l'implication de ces jeunes, soutenus par Romain, directeur de l’EAJ et l'un des 18 porteurs de projets. Tout au long de l'année dernière, ces ados âgés de 14 à 18 ans se sont illustrés dans bon nombre d'actions, que ce soit en faveur du Secours populaire, au sein d'ateliers artistiques sur la tolérance et le vivre ensemble, ou encore, au travers de rencontres intergénérationnelles.

Au camp des Milles, un label


Située près d'Aix-en-Provence, la fondation du camp des Milles, véritable lieu de mémoire sur les mécanismes génocidaires, accompagne les citoyens pour faire face aux extrémismes identitaires. La fondation a choisi de soutenir la mobilisation citoyenne en proposant un dispositif de labellisation. En s'appuyant sur l'histoire de ce camp français d’internement et de déportation sous Vichy (du 10 juillet 1940 au 20 août 1944), on peut mesurer comment les discriminations, les racismes, l’antisémitisme et les extrémismes peuvent mener au pire. Sur place, le discours d'Hélène Geoffroy a touché les jeunes : «Nous devons comprendre comment les événements s’enchaînent et les engrenages se mettent en place. À toute la société, nous devons expliquer les valeurs de la République, et les faire partager».

Pour chacun, un brevet citoyen


Après le label citoyen au camp des Milles, les jeunes brevetés de l'EAJ Jules Renard ont eu droit à une belle cérémonie, mardi 31 janvier, en salle de réception de l'hôtel de Ville. L'occasion de recevoir des mains du maire, Marc Vuillemot, un brevet à leur nom. Makki Boutekka, adjoint délégué à la jeunesse, Louis Corréa, conseiller délégué aux jumelages et aux associations et Cyprien Fonvielle, directeur de la fondation du camp des Milles, étaient là également, pour saluer le travail accompli. «Cela correspond à l'orientation que nous avons souhaité pour nos jeunes : travailler avec eux sur la mémoire et sur la citoyenneté. Nous sommes là pour leur remettre le brevet citoyen, heureux de montrer qu'il ne faut pas s'enfermer dans des schémas définis. Les solutions sont dans l'échange, le partage et l'entraide», a déclaré l'élu, Makki Boutekka.

Chantal Campana, le 04 février 2017

Autres photos: