Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Bandol > Les vœux de Jean-Paul Joseph
Le 7. janvier 2017 à 10h19

Bandol Bonne année 2017 ! Les vœux de Jean-Paul Joseph

Dans la salle Jules Verne, les Bandolais sont venus en nombre assister à la cérémonie des vœux présentée par le maire, Jean-Paul Joseph, et le conseil municipal. Bonne nouvelle, malgré la baisse des dotations de l'Etat, l'édile s'est engagé à ne pas augmenter les impôts jusqu'en 2020.

Le maire et le conseil municipal, pour la cérémonie des voeux, salle Jules Verne

Le maire et le conseil municipal, pour la cérémonie des voeux, salle Jules Verne

A 18h, ce vendredi 6 janvier, Patrick Gabet, directeur de cabinet du maire et maître de cérémonie pour l'occasion, ouvre le bal et présente au public le programme de la soirée. Diaporama sur les animations qui ont émaillé l'année 2016, vœux du maire, mais également vœux des élus, une innovation voulue par Jean-Paul Joseph : «Contrairement aux autres années, j'ai souhaité laisser la parole aux élus qui, eux aussi, formuleront leurs vœux pour cette nouvelle année, et nous feront part de leur bilan de 2016». Sur écran géant, défile une rétrospective de tous les grands événements de l'année, qui fera dire à l'élu, «il se passe beaucoup de choses à Bandol».

Assainir les finances de la Ville


En préambule de son discours, le maire, Jean-Paul Joseph, remercie ses concitoyens de lui avoir renouvelé leur confiance, lors des municipales, il y a tout juste un an. «Votre confiance honore toute l'équipe municipale, présente ce soir». Après avoir souhaité une très bonne santé à tout le monde, le magistrat a livré ses bonnes résolutions. La plus importante : ne pas augmenter les impôts, «malgré les dotations de l'Etat qui baissent de façon vertigineuse. Il était indispensable d'assainir les finances de la ville, qui partaient à la dérive. Depuis un an, nous avons une mission difficile : faire avancer Bandol, sans accroître la pression fiscale». Et de se réjouir qu'à nouveau, les banques peuvent prêter de l'argent, ce qui permet d'envisager sereinement les projets futurs.

Projets et réalisations


Le plus important projet de la Ville : la réfection du quai de Gaulle afin d'harmoniser le front de mer et de valoriser sa façade commerciale, tout en améliorant l'attractivité de la ville. «Depuis les années 30, on vient à Bandol pour son climat, ses vins, ses paysages». Le maire souligne aussi le rôle majeur de l'Office de tourisme, dans la promotion de la ville. «Bandol, c'est aussi le port et sa situation exceptionnelle. Là encore, nous sommes au travail. Le port restera sous le contrôle direct de la mairie et des élus, pour nous permettre d'améliorer les services aux plaisanciers et de valoriser ses installations ».

Bandol, destination rêvée


«Cet été, notre fréquentation touristique s'est plutôt maintenue, alors que toute la région souffrait de la désaffection des touristes, notamment étrangers. Nous le devons à deux atouts : une très belle programmation, pour tous les publics, et une ambiance chaleureuse et familiale». Pour le premier magistrat, Bandol a su garder son authenticité, en révélant la beauté de son écrin sans être ostentatoire et en s'inscrivant dans la modernité tout en cultivant les traditions et la douceur de vivre.

Regarder l'avenir


Pour Jean-Paul Joseph, l'avenir c'est offrir davantage de services et d'attractivité, tout en étant imaginatif : «A nous de faire rêver Bandol et de rêver de Bandol». Avant de conclure, « les vœux ne se prononcent pas de manière anodine. Nous avons en chacun de nous la force et la capacité de réaliser nos vœux les plus chers et pour cela, nous avons besoin d'une seule chose : nous écouter pour nous comprendre». Des mots qui ont fait écho auprès du public.

La parole des élus


Jeanne Hecq, première adjointe déléguée au tourisme et au stationnement, a annoncé que l'Office de tourisme avait obtenu en octobre dernier, le classement en catégorie II, gage de qualité. Bandol est désormais commune et station touristique. Pour Dalida Sarkissian, adjointe au maire déléguée aux activités événementielles et aux affaires culturelles, le bilan 2016 est bon : «Nous avons eu 88 animations et avons accueilli 50 000 personnes, malgré les soucis liés à la sécurité». Moment fort dans la présentation des vœux, le sujet délicat du budget. Philippe Rocheteau, adjoint délégué au numérique, explique : «La situation financière de la Ville est en amélioration. On enregistre une diminution des charges de fonctionnement de 1,2 M€ et la capacité de désendettement est passée de 57 ans en 2014, à un peu plus de 4 ans en 2016». Laurent Fréani, adjoint délégué au commerce et à l'artisanat, se réjouit du succès des marchés de Bandol. L'élu ayant entendu des plaintes concernant le marché nocturne artisanal qui n'aurait d'artisanal que le nom, il affirme qu'en concertation avec les principaux acteurs locaux, il y aura cette année, «des nominés et des exclus». Quant aux associations, sachant que la ville en compte plus de 80 et que 400 000 euros de subventions leur sont allouées, Marlène Nadjarian, adjointe déléguée à la Vie associative, prévient : «Les associations animent la ville toute l'année, mais elles doivent d'abord se poser la question de savoir si elles peuvent financer leurs projets». Une chose est sûre, nul ne fera l'impasse sur les animations de Bandol, qui attirent toujours autant de monde.

Chantal Campana, le 07 janvier 2017

Autres photos:

Présentation des voeux du maire, Jean-Paul Joseph Dalida Sarkissian, adjointe au maire déléguée aux activités événementielles et aux affaires culturelles : 
"Pour 2017, nous mettons en place une programmation annuelle à la galerie Joseph Ravaisou" En partant de la droite, le maire, Jean-Paul Joseph, et les adjoints, Dalida Sarkissian, Laurent Fréani et Ginette Bourgeois, conseillère municipale Dès 18h, la salle Jules Verne était pleine
Présentation des voeux du maire, Jean-Paul Joseph
Les plus : aimés commentés lus