Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Une année mouvementée pour le Centre de Secours de...
Le 22. janvier 2018 à 14h03

Six Fours Vie de la cité Une année mouvementée pour le Centre de Secours de Six-Fours

Au coeur de la ville de Six-Fours, les hommes du Centre de Secours veillent sur la tranquillité de leurs concitoyens toute l'année, le jour comme la nuit, et ce, depuis cinquante ans. Le Capitaine Laurent Fleury, Chef de Centre, raconte les douze derniers mois écoulés.

Ils donnent de leur temps pour veiller sur votre sécurité.

Ils donnent de leur temps pour veiller sur votre sécurité.

Le Secours à la Personne, un besoin accru.


Les chiffres témoignent d'une certaine progression en termes d'intervention. En 2017, on en dénote 3347, soit 16,5% de sortie en plus pour les pompiers. Le Capitaine tranche : " Le secours routier est en baisse, les incendies n'ont pas progressé plus que ça dans notre secteur, mais le secours à la personne est en nette progression. Il n'y a pas de véritable explication à cela, si ce n'est l'ambiance générale et l'évolution de la société. À l'époque, nous étions appelés pour des cas graves ou délicats, à présent, on doit de plus en plus souvent se déplacer pour des simples bobos".

"Une évolution de la société qui dessert
les pompiers et les urgentistes".


Il reprend : " C'est l'évolution de la société en générale, et les fausses croyances que nous subissons. Certaines personnes pensent passer plus vite aux urgences en faisant appel aux pompiers. C'est faux ! C'est toujours l'ordre d'urgence des blessures qui prévaut même si vous arrivez en ambulance.
De plus, notre problématique est la même que celle que rencontre les urgences. Il y a moins de généraliste, moins de médecin de garde, on trouve de plus en plus de pathologie dites de "ville" dans les hôpitaux. Il faut ajouter à cela la crise. Certains de nos concitoyens ont des soucis financiers et s'obligent à passer aux urgences pour ne plus avoir à avancer de monnaie".

Un été chargé.


L'été 2017 figure parmi les sept étés les plus ravagés par les incendies dans le Var depuis 1973. Presque 4 hectares ont été détruits entre le 21 juin et le 30 aout. Le Capitaine Laurent Fleury explique : "Nous avons eu un départ de feu au Brusc, mais heureusement ce n'est pas allé bien loin. Si nous avons été épargnés sur notre secteur, les hommes de la caserne ont beaucoup été sollicités fin juillet. Nous sommes intervenus à La Londes, à Artigues, Bormes-les-Mimosas... L'été fut chargé, mais les hommes de Six-Fours, volontaires et professionnels, ont tout fait pour se rendre disponibles. "

Des hommes qui prennent sur leur
temps familial pour leurs concitoyens


Chaque année, le Chef de centre recrute de nouveaux pompiers volontaires. Il explique : " Nous ne manquons pas vraiment de volontaire. Mais nous manquons de disponibilité. La société est de plus en plus individualiste. Il y a 30 ans, un événement avait lieu, on sonnait la sirène dans la ville et les pompiers volontaires et les médecins urgentistes quittaient leur fonction dans la seconde pour porter secours. Tout le monde trouvait cela normal. À présent, les employeurs ont de plus en plus de mal à libérer nos hommes quand il y a besoin. Il existe pourtant des conventions, les employeurs peuvent être dédommagés". Il insiste: "L'équilibre entre la vie professionnelle, la vie de caserne et la vie familiale est de plus en plus difficile à construire. Nous sommes une petite centaine, et je le sais, chacun donne tout ce qu'il peut, comme il le peut. La dernière semaine de juillet a été très compliquée à gérer avec les incendies. Quand il a fallut donner un coup de collier, ils ont tous été présents malgré la fatigue et les contraintes. Ce sont de bons gars et j'en suis très fier."

C.G, le 22 janvier 2018

Le Capitaine Laurent Fleury, ainsi que les hommes du centre de secours tiennent à remercier Monsieur Ciron Gerard pour ses 40 ans de bons et de loyaux services au sein de la caserne de Six-Fours-Les-Plages.