Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Un point sur le tri-sélectif, la collecte du verre...
Le 17. mai 2010 à 20h40

Six Fours Environnement Un point sur le tri-sélectif, la collecte du verre et les dépôts sauvages

Nous avons rencontré Geneviève Briffaz, adjointe déléguée à l’environnement, Hélène Rouquette (directrice du service environnement) et Yannick Champenier (Responsable collecte/propreté) afin de faire un tour d'horizon des actions mises en place.

Geneviève Briffaz, Yannick Champenier et Hélène Rouquette

Geneviève Briffaz, Yannick Champenier et Hélène Rouquette

Le tri sélectif a débuté en 2001 avec « le Syndicat Mixte Intercommunal de Transport et de Traitement des Ordures Ménagères de l’Aire Toulonnaise ». La commune abrite près de 27 Points d’Apports Volontaires, et progressivement les habitudes changent. Le bilan est positif, les habitants pratiquent de plus en plus ce « geste éco-citoyen ». Toutefois Geneviève Briffaz et Yannick Champenier nous expliquèrent les comportements à éviter. Par exemple certaines personnes laissent des sacs à côté de certains Points de Collecte de Vêtement pleins. Au final, la bonne intention intiale se transforme en un geste inutile : les sacs sont ouverts, déchirés, alors que revenir les déposer serait la meilleure solution.
La commune distribue également gratuitement des cendriers de plage et des sacs pour les déjections canines (disponibles au service technique en mairie ou à l’office de tourisme), sans oublier des composteurs (au service environnement). D'ailleurs cette action semble être un succès: en 2008, 634 composteurs furent distribués, 381 en 2009 et 77 depuis janvier 2010. L’amélioration du cadre de vie et la protection de l’environnement passent par des gestes simples.

La collecte du verre


Une collecte de verre en porte à porte a débuté de manière expérimentale depuis février pour une période d’essai de six mois. Il y a 105 points de collectes qui concernent uniquement les copropriétés de plus de 20 logements. La collecte se déroule un mercredi sur deux à partir de 10h, les semaines paires pour le premier secteur, et les semaines impaires pour le deuxième. Le verre collecté est ensuite vidé à la déchetterie. Il y a une vingtaine de conteneurs installés sur la commune. Actuellement, l’expérimentation semble porter ses fruits : en février, 2,42 tonnes ont été collectées, 5,16 en mars et 12,77 en avril. Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions, mais on pourrait envisager de généraliser à terme la collecte du verre.

Le problème des dépôts sauvages


Alors que de nombreuses actions sont mises en place pour améliorer le cadre de vie, les dépôts sauvages se multiplient dans certaines zones comme à Notre Dame du Mai, Pépiole ou à la montée du Fort. Depuis le 1er janvier, les agents du service environnement ont constaté 343 dépôts dont 51 de déchets verts, surtout durant la période de destruction des palmiers (liée au problème du charançon). Particuliers ou entreprises sont responsables de ces dépôts en dépit de tout bon sens. Car la commune possède une déchetterie gratuite, ouverte 7 jours sur 7 pour les habitants de la commune, et il suffit juste de se munir d’un justificatif de domicile et d’une carte d’identité pour obtenir une carte d’accès. Rien de bien compliqué. Sinon, le service des encombrants, géré par la Société Bronzo, permet de se débarrasser gratuitement des « monstres », comme l’électroménager, les meubles ou le bois….Pour cela rien de plus simple: il faut appeler le matin au 0.800.304.306 et préciser la nature du déchet L’opératrice fixe la date du ramassage, qui est gratuit. Mais encore une fois, il est fréquent de voir des ordures s’amonceler pendant des jours. Manque de civisme, cynisme, les qualificatifs sont au choix.

Le débroussaillement


Depuis l’arrêté préfectoral de 2006, le débroussaillement est obligatoire sur tout terrain constructible situé à l’intérieur d’une zone de deux cent mètres autour d’une zone naturelle, sous peine de verbalisation. 750 parcelles sont concernées sur la commune. Sur une propriété en Zone Naturelle, le débroussaillement doit se faire sur un rayon de 50 mètres autour de l’habitation, et de 10 mètres de part et d’autres des voies privées. En zone Urbaine, il faut simplement débroussailler l’intégralité de la parcelle, ceci afin d’éviter tout incendie. Hélène Rouquette nous a assuré que dans les mois à venir, un garde champêtre informera, vérifiera et aura le pouvoir de verbaliser. Cette décision s'inscrit également dans la politique du Comité de Secteur, qui réunit notamment le comité communal des feux et forêt, les pompiers, la police des communes de Six-Fours et La Seyne.

D.D, le 17 mai 2010

Autres photos:

Le point de collecte au Brusc (Mail)
Le point de collecte au Brusc (Mail)