Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Hommage aux "Morts pour le France" en Algérie
Le 5. décembre 2014 à 16h10

Six Fours Souvenir Hommage aux "Morts pour le France" en Algérie

C'est entre deux ondées qu'un rayon de soleil est venu éclairer la cérémonie qui a rendu hommage "aux Morts pour la France" pendant la guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie.

Etaient présents, outre nombre d'élus entourant M Jean-Sébastien Vialatte, maire de Six-Fours, les représentants des autorités militaires, civiles et religieuses ainsi que les représentants des associations patriotiques.
Durant cette guerre, ce sont quelque 25.000 soldats français qui sont tombés, militaires de carrière ou appelés du contingent qui ont perdu la vie au cours de ces combats.

Hommages appuyés


Le maire a tenu à honorer aussi tous ceux qui en sont revenus mais ont également risqué leur vie pour défendre une certaine idée de la France. Il s'est particulièrement incliné avec émotion devant le nom d'Henri Barthelemy, mort au combat. Il a également tenu à rendre hommage aux milliers de harkis qui ont combattu à leurs côtés "ces soldats du bled ou du djebel, héros des temps modernes, ardents patriotes, qui ont cru au-delà de leur vie même, aux valeurs qui fondent notre République de Liberté, d'Egalité, de Fraternité"

Le 26 mars et le 5 juillet 1962


Mais il a également précisé qu'il ne partageait pas le fait que certains aient choisi la date du 19 mars comme date de la fin de la guerre d'Algérie car ce serait oublier les atrocités du massacre de la rue d'Isly, le 26 mars 1962, tout comme les victimes du carnage d'Oran, le 5 juillet, et ce serait aussi bafouer la mémoire des 3018 Européens enlevés par le FLN, entre le 19 mars et le mois d'octobre 1962.
1962, ce n'est pas si lointain et il est vrai que nombre de familles restent encore meurtries par ces événements tragiques et Jean-Sébastien Vialatte a eu une pensée pour tous les rapatriés qui ont tout perdu lors de cette guerre, biens, amis, famille, passé et qui, souvent, ont eu, pour de nombreuses raisons, beaucoup de mal à s'insérer dans la vie française pour commencer une autre vie.

La cérémonie fut courte mais chargée d'émotion , comme à chaque fois que l'on se retrouve devant ce monument aux morts, si symbolique de ces nombreuses guerres qui ont causé tant de souffrances et de malheurs.
Une vibrante Marseillaise devait clore ce moment de recueillement et de souvenirs partagés.

, le 05 décembre 2014

Autres photos: