Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Erik Carrière: « Le bonheur est au coin de la rue!»
Le 2. octobre 2014 à 14h19

Six Fours Portrait Erik Carrière: « Le bonheur est au coin de la rue!»

Erick Carrière, le gérant de La Table d'Hôtes des Vignobles de Provence, la brasserie attenante au nouveau cinéma, est à l'origine d'une bien belle initiative. Le 3 novembre, à l'occasion de la sortie au cinéma de « Steak (R)évolution » de Franck Ribière, il invite à 19h dans son restaurant , avant la séance de 20h30, une vingtaine de producteurs 100% locaux. L'occasion de les rencontrer et de comprendre que « du producteur à l'assiette du consommateur, il n'y a qu'un pas ! »

« Ma philosophie est simple : j'ai un bœuf et une charrue et je me demande jusqu'où je suis prêt à aller pour faire mon marché ? » 

.
...Sûrement pas jusqu'en Espagne, mais juste à Six-Fours ou à quelques kilomètres. Erik assure que nous avons tout ici pour bien nous nourrir.
C'est sur cette idée qu'il a bâti le concept de son restaurant : « j'essaie de me servir au plus près de chez moi, 95% de mes produits je les achète à Six-Fours ». Et le choix est large nous assure-t-il : poisson tout frais pêché au port de la Coudoulière, huîtres et moules de Tamaris, fruits et légumes, œufs et poulets chez le dernier maraîcher de Six-Fours, glaces artisanales, biscuits, saucisses et charcuterie aux Playes...
« Pas besoin d'aller chercher le bonheur au bout du monde, il est au coin de la rue ! Il faut se contenter de ce que nous avons sous les yeux, il y a plein de gens qui paieraient cher pour l'avoir ! »

Un système en escargot


Le circuit court, ou la vente directe du producteur au consommateur, ou avec un seul intermédiaire tout au plus, c'est son leitmotiv. Et pour illustrer son propos il oppose un système en escargot - je pars du plus près de chez moi et m'éloigne peu à peu jusqu'à trouver mon produit - au système industriel en étoile - les producteurs locaux envoient leur marchandise sur une plate-forme de distributeurs qui renvoie à son tour le produit au consommateur, un aller retour inutile de la marchandise .« Prenons la tomate produite ici, poursuit-il, elle sera cueillie verte, traitée pour être conservée, manipulée maintes fois pendant le transport pour finalement revenir ici; Alors, pourquoi ne pas se servir sur place ? ».
Erik se fait un devoir de consommer ce que la région, la nature et les saisons lui donnent, (à l'exception de quelques produits de sa région catalane qui lui sont chers) pour lui c'est être participatif au niveau social et économique, c'est du bon sens ! Mais tout n'est pas à portée de main, concède-t-il : « pour la viande il faut aller jusqu'à Sisteron , le fromage je n'en trouve pas, et l'huile d'olive...c'est compliqué ! par contre, je me suis marié en août, et j'ai tout acheté ici à Six-Fours, même la robe de ma femme ! »

Erik et son épouse sont originaires d'un petit village proche de Perpignan, ils se sont installés à Six-Fours en mai dernier pour développer leur nouvelle affaire. Au début, ils ont eu beaucoup de mal à trouver les producteurs locaux, peu de gens ici savaient les leur indiquer, et c'est ainsi que cette belle idée a germé, celle de partager sa philosophie avec les Six-Fournais en leur présentant tous ceux qui tout près de nous cultivent le bien manger.

C'est lundi 3 novembre, à la brasserie du cinéma, à partir de 19h. Venez nombreux ! Possibilité de dégustation de produits du terroir et de dîner ensuite après le film.

A.I, le 02 octobre 2014