Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Jean-Sébastien Vialatte nous dit tout !
Le 11. mars 2020 à 21h49

Six Fours Politique Jean-Sébastien Vialatte nous dit tout !

C’est à quelques jours du premier tour des municipales de Six-Fours que nous avons rencontré le candidat à sa propre succession Jean-Sébastien Vialatte. Serein, il a répondu à nos questions.

Il n’est jamais facile d’être candidat à sa propre succession. D’un coté il est vrai qu’un bilan est là pour valoriser son travail, mais de l’autre coté il faut répondre aux attaques de ses détracteurs. Ceux-ci reprochent le bétonnage, le manque de sécurité ou encore la mort lente d’un centre-ville. Qu’en est-il réellement ? Que répond Jean-Sébastien Vialatte à ces critiques ? Voici le détail de nos échanges en 6 questions.

Estimez vous cette campagne intéressante avec ses cinq listes variées ? »


Pour moi, elle n’est pas intéressante. Mes adversaires ont fait peu de propositions et beaucoup de critiques ! J’ai préféré m’abstenir de faire allusion à leurs programmes et leurs personnalités.

Plusieurs de vos opposants estiment que vous êtes un ‘bétonneur’. Que leur répondez vous ?


Que c’est une nécessité de construire à Six-Fours, pour les jeunes, les anciens et aussi les femmes qui ont du mal à trouver un logement.
C’est aussi une obligation créée par la loi Alur, d’ailleurs durcie par le Président Holland. Notre ville est en carence et c’est maintenant le Préfet qui a la main, ce n’est plus la ville ! Il peut même délivrer lui-même les permis de construire, même s’il ne l’a pas encore fait. Nous sommes dans une négociation permanente.
Je constate que plusieurs de mes opposants veulent refaire le PLU. Ce serait une grosse erreur. Le PLU actuel ne permet pas de construire assez, mais si on le refait, ça ouvre la porte à des constructions supplémentaires ! Je précise que les zones pavillonnaires ne sont pas concernées, contrairement à certaines zones dont les habitations ne correspondent plus aux standards de confort d’aujourd’hui.

Quels sont selon vous, les points forts de votre programme ? »


- Pour l’environnement et le patrimoine, nous avons déjà acheté deux grandes propriétés et nous continuerons. Nous venons aussi d’acheter un hectare de colline du fort pour les replanter en espèces méditerranéennes. Nous allons créer un jardin botanique sur l’ancien site militaire du Brusc. Il ne faut pas oublier les problèmes de canicule et la multiplication des phénomènes climatiques. Il va y avoir des mesures de prises, des bassins de rétention, une modification des parkings et la mise en œuvre d’alertes par Smartphone.
- Pour l’éducation, le sport et la culture, il y aura deux nouvelles écoles, une amélioration des restaurants scolaires et la mise en place d’une cuisine centrale qui utilisera au mieux les circuits courts et prendra en compte l’obésité. Un projet de cuisine pédagogique pour les enfants est à l’étude. Pour le sport, le projet de piscine tel qu’il était prévu est abandonné car trop onéreux. Nous allons revoir ce projet avec un nouveau mieux adapté à la ville et toujours un bassin de 50 mètres. Coté culture, il y aura la rénovation de la salle Malraux avec une programmation pointue avec des groupes émergeants et surtout de meilleurs équipements. Un agrandissement est aussi possible.
- Sur la proximité, le service et la sécurité, nous suppléons déjà la Poste avec aussi une délocalisation des services de mairie afin de maintenir un bon niveau de service public. Le projet de Maison Médicale multipolaire (plusieurs pôles au Brusc, vers les plages, vers le centre ville etc…) est en route. L’objectif sera de pouvoir consulter sans rendez-vous de 8h à 20h et le samedi matin. De petites urgences sont même envisageables. Sur la sécurité, j’ai rendez-vous au ministère de l’intérieur le 24 mars pour l’implantation du commissariat à la Résidence Fréderic Mistral. Le Préfet a bien accueilli le projet qui permettra aussi d’avoir un volet social avec la possibilité d’hébergement des agents saisonniers. Le renforcement des effectifs de police est aussi prévu. Ils passeront de 47 à 57 (+10) avec le rajout de patrouilles de nuit. La démocratie participative est déjà en route avec les réunions de quartier et le plan vélo. C’est une vraie demande es concitoyens. Nous mettrons en place des tables rondes sur les grands projets et continuerons les rencontres dans les quartiers. Enfin, chaque année, un concours citoyen doté d’un budget pourra permettre à un projet raisonnable sur l’environnement par exemple, de voir le jour.

Après tant d’années en tant que Maire, la lassitude ne s’est-elle pas installée ? »


La nouvelle équipe est composée d’anciens au cuir tanné et à l’expérience. Il faut dire que l’état nous complique la vie ! Il y a aussi des nouveaux, plus de 30%, avec de nouvelles idées et des regards neuf. L’envie est toujours là ! Par contre, au cours de ce mandat, j’essaierai de faire émerger quelqu’un pour prendre ma suite.

Dans quel état d’esprit abordez vous ces élections ? Confiant ? »


Confiant ? JE n’ai pas de boule de cristal. Oui, nous avons un bon bilan, un bon projet et un bon accueil chaleureux. Les électeurs décideront dimanche.
<

Quelle est votre opinion sur la crise du Coronavirus ? Quelles sont les répercutions locales »


Il y a quelques cas rares et sans symptomes. Le Prefet a fermé Font de Fillol et il n’y a aucun nouveau cas chez les collégiens dans les écoles qui restent ouvertes. . Le corps enseignant et les parents d’élèves restent calmes. A Condorcet, ils sont tous là.

- Concernant les bureaux de vote :
o ils seront désinfectés samedi et dimanche soir.
o Coté organisation, il y aura une entré et une sortie pour que les gens ne se croisent pas et du gel à disposition.
o Les stylos sur place seront désinfectes régulièrement et les gens peuvent venir avec leur stylo personnel
o On peut utiliser les bulletins reçus à son domicile
o Les isoloirs seront disposés de manière à ne pas avoir besoin de manipuler les rideaux
o Je conseille de venir aux heures creuses, à l’heure du déjeuner ou en tout début d’après-midi

Que voulez vous rajouter pour conclure ? »


Il y a quelques mois, une enquête d’opinion montrait que 95% des gens interrogés ne voulaient pas quitter Six-Fours. Mon souhait est d’avoir la même réponse dans 6 ans.

PH, le 11 mars 2020

Les plus : aimés lus