Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Petit déjeuner avec le maire : changer les stops et...
Le 27. janvier 2019 à 07h19

Six Fours Vie de la cité Petit déjeuner avec le maire : changer les stops et les sens interdits

Le maire continue sa tournée des quartiers de la ville. Il était samedi matin avec ses élus pour un petit-déjeuner de proximité montée de la Colline.

Le pont sur la Reppe


« Ce quartier n'a pas vocation à servir de parking à ceux qui viennent assister aux animations de Sanary », a affirmé le maire samedi matin lors de son petit-déjeuner de proximité montée de la Colline. Principale nouveauté pour les riverains, le pont sur la Reppe, qu'emprunteront les automobilistes souhaitant se rendre à Sanary et à Bandol, ce qui leur permettra d'éviter le bord de mer. Jean-Sébastien Vialatte a rappelé aux présents que, quand le projet du pont sur la Reppe a été signé en préfecture il y a 15 ans, il prévoyait, outre le pont en construction, une sortie de Sanary sur deux voies sur le pont actuel (dont les tabliers doivent être remontés) et un troisième petit pont, « que l'on n'est pas prêt de voir... »

Les stops en question


« Un maire passe son temps à arbitrer », a confié Jean-Sébastien Vialatte. « Je ne peux pas ralentir les voitures, mais l'avantage des sens uniques et des stops est qu'on peut les changer comme on veut. » C'est ainsi que le sens de circulation de la montée de Font vert a été changé suite à la suggestion d'un commerçant avant l'été. « Je ne sais pas pourquoi je n'y avais pas pensé avant ! » Samedi aussi, Jean-Sébastien Vialatte a accueilli les suggestions des riverains, même s'il reste persuadé que la meilleure solution pour ralentir la circulation est de rendre la voie principale non prioritaire, comme cela a été fait rue de la République. « Pour ne pas se servir de cette route comme d'un toboggan », il a accepté de déplacer le stop de rue de la Colline à montée de la Colline. « Comme il y a 30 ans », a fait remarquer un vieux Six-Fournais.

Par ailleurs, les riverains étaient unanimes quant à l'inefficacité, voire à la dangerosité, du stop à la sortie du Belvedère car la visibilité y est faible. Un monsieur a suggéré de le remplacer par un feu allumé seulement quelques heures par jour. « C'est une bonne idée », a acquiescé le maire, tout en faisant remarquer que les feux sont chers à installer et à entretenir. Jean-Sébastien Vialatte a enfin accepté de raboter certains angles de trottoirs, comme l'a également demandé la directrice de l'école maternelle du Belvédère lors de la dernière table-ronde de la semaine sur l'école. Suite à trois rencontres avec les parents, des itinéraires sécurisés seront d'ailleurs organisés pour accompagner les élèves à l'école.

, le 27 janvier 2019

Autres photos: