Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > La vitesse, véritable plaie des Playes
Le 9. septembre 2018 à 12h58

Six Fours Vie de la cité La vitesse, véritable plaie des Playes

Le maire de Six-Fours poursuit avec sa municipalité la tournée des quartiers entamée en début d'année en proposant aux riverains des petits-déjeuners de proximité un samedi par mois. Le samedi 8 septembre, c'était au tour des Playes, qui se prépare à accueillir le nouveau pont sur la Reppe.

« Vivement le pont ! »


Premier sujet d'inquiétude des habitants du quartier Les Playes en ce samedi matin, le sens de circulation du pont sur la Reppe. Dès le début de la réunion, le maire a fait taire la rumeur avec une mise au point catégorique : « Il sera à sens unique en sortant de Six-Fours, dans le sens de la descente vers Sanary. Cet engagement a été pris il y a vingt ans avec la mairie et le Conseil départemental. » Jean-Sébastien Vialatte s'est dit heureux que cet accord ait été pris à l'amiable avec les habitants de La Prairie, sans expropriation. Mais les riverains réunis parc Pierre Reymonenq samedi étaient animés par d'autres revendications. Leur inquiétude était que le pont sur la Reppe entraîne plus de trafic. « La nouvelle sortie d'autoroute à Sanary devrait alléger la traversée de Six-Fours par les Sanaryens », a assuré le maire. « Quand je traverse Marseille, je prends le tunnel, même s'il est payant. »

La vitesse, une véritable plaie


Malgré les deux stops récents sur la rocade des Playes, la vitesse des véhicules y est encore trop importante. « Les stops, faut arrêter ! », a asséné une dame. « Les gens ne s'y arrêtent pas. » « Nous allons tout de même les laisser en place, voir ce qu'il se passe », a répondu Jean-Sébastien Vialatte, en promettant d'ajouter également des « Céder le passage » pour ralentir les voitures. « Les dos d'âne ne marchent pas. Il n'y a pas beaucoup de solutions : des chicanes ou des bordures centrales franchissables empêchant les voitures de couper les virages. » A la demande des riverains, il a également accepté de renforcer la signalisation en remettant des panneaux « 30 km/h » et de visibilité là où ils ont été enlevés, comme traverse des Galets et descente de la Calade. « Pourriez-vous aussi remettre des trottoirs ? » a demandé un monsieur, « car on marche. » Le maire a rappelé qu'il y a de plus en plus de maisons à Six-Fours, que chacune compte plus d'une voiture, souvent garée dans la rue car les garages ont été soit convertis en pièce supplémentaire soit utilisés comme remises. « Mais nous restons vigilants », a-t-il conclu. « La sécurité sera respectée. »

, le 09 septembre 2018

Autres photos:

Jean-Sébastien Vialatte avec son premier adjoint Joseph Mulé et Nadine Espinasse, adjointe au quartier Tante Victoire. Les doléances et propositions fusent de toutes parts.
Jean-Sébastien Vialatte avec son premier adjoint Joseph Mulé et Nadine Espinasse, adjointe au quartier Tante Victoire.