Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Jean-Sébastien Vialatte se confie sur la création de...
Le 15. janvier 2018 à 23h05

Six Fours Politique Jean-Sébastien Vialatte se confie sur la création de la Métropole.

Vendredi dernier, durant la cérémonie des voeux du maire, Jean-Sébastien Vialatte s'est longuement confié au sujet de la création de la Métropole Toulon Provence Méditerranée. Voici les morceaux choisis de son discours.

Après avoir fait le bilan de ses mandats passés, de l'année qui vient de se clôturer, et après avoir énuméré les différents projets que verra naître cette nouvelle année, le maire de la ville s'exprime : " Notre commune va devoir faire face à d'importants changements suite à la création de la Métropole Toulon Provence Méditerranée le 1er janvier dernier".

Une union utile à chaque commune et nécessaire...


Il reprend : "Depuis 15 ans, la communauté d'agglomération TPM a apporté à ce territoire une forte dynamique que personne ne conteste grâce au travail en commun de chaque maire (...). Nous avons défendu l'identité de nos communes, agis pour nos concitoyens, nous avons préparé l'avenir en mettant en oeuvre de grands projets porteurs de développement, je pense notamment au pôle de compétitivité mer qui accueille le siège DCNS. Ce travail en commun, respectueux de chacun, a porté ses fruits puisque TPM est aujourd'hui un des territoires les plus attractifs de la Région, et je ne peux que m'en réjouir."

... Mais un avenir incertain ?


Le maire nuance pourtant : "Je ne suis pas un métropolâtre effréné qui veut foncer tête baissée vers une usine à gaz administrative coûteuse qui après avoir dépouillé les commune d'une grande partie de ses compétences (...), éloignera demain un peu plus nos concitoyens des centres de décision."

Un saut dans l'inconnu peut-être trop rapide.


Il reprend : "Une nouvelle fois, je ne conteste pas la nécessité de créer un jour une métropole car mutualiser nos forces, réunir nos moyens humains ou techniques, en somme, nous unir au sein d'un grand projet métropolitain pour promouvoir plus encore notre territoire au sein de l'arc méditerranéen est un défi majeur pour notre avenir et celui de nos enfants (...) mais je maintiens que la communauté d'agglomération n'est aujourd'hui pas prête à cela, que les communes subissent une intégration au pas forcé et que pour qu'elle ait été réellement efficace, il eut fallu que cette nouvelle métropole recouvre au moins le territoire du SCOT, en intégrant aussi d'autres communautés d'agglomération, je pense en particulier à celle de Sud Sainte-Baume qui gère la zone d'activités économiques de Signes".

Avancer tout en se rattachant à ses racines.


Il termine : "Je suis donc extrêmement réservé sur ces changements mais je forme malgré tout le voeu que cette nouvelle métropole réussisse, je m'y emploierai pleinement dès lors qu'elle respectera les spécificités de chaque commune et que les administrés ne seront pas pénalisés. (...) Parce qu'avant d'être un élu métropolitain, je suis un élu de Six-Fours, un élu de proximité, un élu qui vous connaît, un élu qui tout au long de l'année vous rencontre(...)".

C.G, le 15 janvier 2018