Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Tentative de traversée de la Reppe... sur un fil
Le 20. mars 2012 à 21h16

Six Fours Insolite Tentative de traversée de la Reppe... sur un fil

Scène insolite mardi après-midi avec un jeune homme installant un fil de part et d'autre de la Reppe côté Sanary et Six-Fours avec l'objectif de monter dessus pour une traversée. Les agents de la police municipale lui ont demandé gentiment de désinstaller le tout.

C'est bien une sangle, ceci n'est pas une blague.

C'est bien une sangle, ceci n'est pas une blague.

Certains avaient les yeux un peu éberlués et s'interrogaient sur ce qui allait se passer. Un jeune homme avait attaché une sangle de près de cinquante mètres autour de deux palmiers de part et d'autre de la Reppe, l'un à Sanary, l'autre à Six-Fours. Alors qu'il venait de terminer son installation, des agents de la police municipale de Six-Fours sont intervenus pour lui demander d'enlever le tout. S'en est suivi une discussion plutôt sympathique où chacun a pu s'expliquer. Les agents lui firent part des dangers tant pour lui que pour les automobilistes ou motards passant en le regardant, tandis que le jeune homme expliquait simplement sa démarche. Car ce moment était plutôt insolite, et le jeune homme nommé Emerick était en plus sympathique. Loin de vouloir faire une performance aux yeux de tous, c'était juste pour son plaisir. Il a donc expliqué les choses simplement. Une scène quand même un brin surréaliste et plutôt marrante.

Le slakline...pour les nuls


C'est une jeune discipline venant des Etats Unis. Ce n'est pas du funambulisme, car au lieu d'un câble en acier, on avance sur une sangle spéciale, sans aucun accessoire: "cela demande beaucoup de concentration, il faut dompter sa peur et tenter de garder l'équilibre sur un fil qui bouge. En plus c'est basique, il faut deux points d'attache et une sangle, c'est un vrai challenge" nous expliquait Emerick, adepte des sports extrêmes. Sauf que là, il tenait à souligner: "c'est à la portée de tous, tout dépend bien évidemment du lieu où l'on s'installe". On y réalise des figures et il existe des dizaines de variantes: waterline, shortline, trickline....ll voulait essayer ce petit challenge au-dessus de la Reppe: "il y a très peu de spots en France, c'est une pratique peu connue. Forcément on n'a pas de lieu ici pour le pratiquer, souvent je le fais au sol et beaucoup de gens viennent essayer, ça plaît énormément". Il va d'ailleurs bientôt travailler à Coudou parc, et il aimerait un jour pouvoir proposer des initiations dans un lieu encadré.

D.D, le 20 mars 2012

Autres photos:

Emerick. A l'heure de la désinstallation.
Emerick.