Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Le Brusc > Inauguration de la résidence de tourisme « Les Terrasses...
Le 27. mai 2010 à 21h00

Le Brusc Aménagement Inauguration de la résidence de tourisme « Les Terrasses des Embiez »

Au Brusc, sur les anciens terrains de la colonie de vacances des Houillères de Lorraine, cent-sept logements accueillent désormais les vacanciers. C'est un bel exemple d'architecture intégrée à la nature.

« Les Terrasses des Embiez » ont été réalisées dans un site exceptionnel.

« Les Terrasses des Embiez » ont été réalisées dans un site exceptionnel.

« Merci maman, merci papa / Tous les ans, je voudrais que ça recommence /
You kaïdi aïdi aïda. / J'vous écris une petite bafouille / Pour pas qu'vous fassiez d'mouron » Ils ont été nombreux ces petits d'enfants des Houillères de Lorraine à avoir entonné cette chanson quand ils passaient quelques semaines au Brusc, loin des corons. C'était le temps où les comités d'entreprises avait encore un rôle réellement social. Un temps révolu depuis la fermeture des mines et de la presque disparition de tous ces hommes qui venaient aussi au Brusc pour tenter de soulager leur silicose. La colo a disparu au fil de la fermeture des mines. Deux grosses sociétés se sont alors intéressés au lieu : EIFFAGE Immobilier Azur et Méditerranée et le Groupe Lagrange qui propose plus de 490 destinations et pas moins de 1000 sites de vacances en Europe.

Dix ans pour un super résultat


An 2000 – Eiffage Immobilier pose ses pieds sur le terrain de 10 373 m². Dix ans de patience et de travail avec en 2005 « quelques péripéties » comme l'a souligné Yves Girard , directeur régional d'Eiffage Construction Côte d'Azur et Immobilier Azur, pour aboutir jeudi à midi, à l'inauguration d'un magnifique complexe touristique qui lui a permis d'évoquer la mémoire des mineurs et d'autant plus que son père était membre de cette corporation.
Sa prise de parole faisait suite à celle de Jean-Sébastien Vialatte député-maire de Six-Fours, accompagné notamment de Joseph Mullé, premier adjoint et Alain Caillet, conseil général. Il a insisté sur « la grande qualité de vie sur la commune et en particulier de cet endroit ayant su préserver l'espace naturel. » Et d'annoncer qu'il était déjà « en train d'essayer de leur vendre un nouveau terrain. »
Enfin, Pierre-Olivier Toumieux, président directeur général du groupe Lagrange qui est chargé de la commercialisation de ce site de 107 logements a bien insisté sur « on n'est pas là pour faire un coup immobilier » et sur « une vision à long terme » d'un lieu ouvert aux vacanciers et aussi vers l'extérieur pour ceux qui désirent bénéficier des soins avec des produits Decléor, spécialiste de l'aromathérapie .
Aujourd'hui, le résultat de cette synergie est une réussite. Tous les présents à l'inauguration – et ceux qui ont investi dans le cadre de l'amendement Scellier/Bouvard avec tous les avantages fiscaux qui en résultent- ont applaudi avec sincérité les intervenants.

Treize bâtiments et une vue sur le large


La réalisation de ces « terrasses des Embiez » aurait pu être un désastre pour les amoureux du Brusc, petit port paradis, qui par certains caprices architecturaux a perdu au fil des ans un peu de son charme. Là, bien malhonnête semble-t-il celui qui voudrait pourfendre cette réalisation dont le montant des travaux s'élève à 9,670M€.
Treize bâtiments d'un étage sont parfaitement intégrés dans le site. Cent-sept logements dont des duplex qui semblent un clin d'œil à Le Corbusier, avec un salon donnant sur une belle terrasse avec vue sur la mer.
Mais avant de se rendre dans ces logements on est d'abord surpris par le hall d'accueil. Certes, il n'y aura pas toujours le tapis rouge comme le jour de l'inauguration, mais tout est lumineux et décoré avec goût avec une invitation à une partie de billard. Il en est de même pour le hammam et les bains a remous. Enfin, dès l'arrivée, on est invité à piquer une tête dans une piscine extérieure chauffée de plus de 200m². Et ceux qui ont envie d'aller dans la grande bleue pourront laisser leur véhicule sur les emplacements réservés à chaque résident. Bref, on sent bien que le savoir faire du Groupe Lagrange est présent et qu'il n'a pas qualifié à la légère cette résidence de vacances de « Prestige ». Et, sans vouloir en mettre plein la vue en offrant un réel service.
Et combien ça coûte? Les prix sont naturellement variables selon la période. Prenons pour exemple un deux pièces pour quatre personnes. La semaine revient sans les services hôteliers à 385€ en très basse saison et 1260€ entre la fin juillet et le 21 août. Ces prix ne comprennent pas la taxe de séjour et certaines prestations comme le hammam.
Cette formule est incontestablement séduisante... et déjà au moment de l'inauguration on s'est rendu compte que la clientèle était au rendez-vous dans ces logements de vacances nouvelle génération.

, le 27 mai 2010

Autres photos:

Jean-Sébastien Vialatte, député-maire de Six-Fours (au centre) n'a pas manqué de féliciter les constructeurs et gestionnaires de ce lieu de vacances. Le hall donne déjà une idée de l'environnement. Une chambre parentale. Pour les enfants il y a deux lits jumeaux. la cuisine est parfaitement équipée.
Jean-Sébastien Vialatte, député-maire de Six-Fours (au centre) n'a pas manqué de féliciter les constructeurs et gestionnaires de ce lieu de vacances.