Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Près de cent logements prévus à la Pertuade
Le 27. mai 2010 à 22h30

Six Fours Conseil municipal Près de cent logements
prévus à la Pertuade

Séance printanière bien calme: peu de dossiers méritaient l'affrontement et les fleurets demeurèrent mouchetés.

Soirée calme du coté de l'éxécutif

Soirée calme du coté de l'éxécutif

"Ils m'ont bien l'air calme" soufflait mezzo-voce une chef de service tandis que défilaient les dossiers de ce conseil municipal printanier. C'est vrai qu'il n'y avait pas à l'ordre du jour beaucoup d'affaires donnant lieu à contestation. Certains dossiers étaient même bien bouclés : on a ainsi autorisé le maire à signer une demande d'autorisation d'urbanisme pour le parking de l'avenue des Charmettes dont les travaux sont plus qu'avancés. En l'occurence personne ne s'en plaindra, et surtout pas les estivants qui ont du mal à trouver des places de stationnement dans le coin.
Certes on a remué quelques grandes idées lorsqu'il s'est agi de contester certaines décisions en matière d'urbanisme. Ici il manque des logements sociaux, là des espaces verts ou des places de parking. Mais la bienséance était de mise ce soir et, en deux heures et demi, les 51 dossiers avaient été visités.
Le plus important concernait le programme d'aménagement du quartier de la Pertuade, une zone de 24.711 m2 située en prolongement du hameau de Bernard-Bas.
Il s'agirait de créer là, avec l'ouverture d'un nouvelle voie de pénétration à partir de l'avenue Kennedy et la mise en place des équipements publics adéquats, une zone d'urbanisation pouvant recevoir 95 logements, dont 29 sociaux. Josiane Tognetti et Philippe Guinet firent entendre leur sensibilité écologiste en soulignant que ce programme s'ajoute au 88.000 m2 dédiés à l'urbanisation ces dernières années. Et Philippe Comani laissa parler son coeur de socialiste en notant que 30% de logements sociaux n'étaient pas suffisants. Il reçut le soutien objectif d'Erik Tamburi qui nota qu'au train où vont les programmes, Six-Fours n'est pas prête à ratrapper son retard en matière de logements sociaux! Mais Jean-Sébastien Vialatte se retrancha derrière la loi: une ville en retard en la matière se doit d'avoir des programmes avec 30% de logements sociaux au lieu de 20% pour les villes qui sont déjà dans les clous.
Six-Fours est aussi une ville du littoral. Et il fut pas mal question da la grande bleue au travers de plusieurs dossiers. Le maire est ainsi autorisé à signer une convention avec le conseil général pour la réalisation des travaux nécessaires à la base nautique. Le Yacht-club sera autorisé à s'implanter cet été au port de la Méditerranée pour y développer des activités s'adressant aux jeunes enfants de 5 à 7 ans mais aussi aux adultes (découverte de la voile). Et puis la commune se porte candidate pour assurer la gestion du patrimoine marin qui l'environne et qui mérite d'être protégé dans le cadre de la démarche "Natura 2000". Le périmètre de cette protection s'étendrait jusqu'au large du Grand Rouveau.
Nous reviendrons demain sur les autres affaires brassées par nos édiles.

, le 27 mai 2010

Autres photos:

Les "Verts" avaient beaucoup à dire
Les "Verts" avaient beaucoup à dire