Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Six-Fours : Hommage aux « morts pour la France » de...
Le 7. décembre 2009

Six Fours Société Six-Fours : Hommage aux « morts pour la France » de la guerre d’Algérie

Samedi 5 décembre, la municipalité organisait une cérémonie pour rendre hommage aux « Morts pour la France » de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie.

Dépôt de gerbe

Dépôt de gerbe

Un hommage rendu
le 5 décembre


Le 5 décembre est la date anniversaire de l’inauguration du Mémorial érigé le 5 décembre 2002, quai Branly à Paris, à la mémoire des soldats « Morts pour la France » de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie. C’est le 26 septembre 2003 que le président de la République a institué la date du 5 décembre comme journée nationale d’hommage.

Commémoration
à Six-Fours


Yves Draveton (adjoint au maire de Six Fours) et Alain Caillet (Conseiller général) ont déposé une gerbe pour le conseil municipal. D’autres gerbes furent déposées par les représentants de l’ACPG-CATM, l’UNP, l’UNC Six-Fours et l’Amicale Six Fournaise. Un discours d’Hubert Falco fut lu, rappelant « cette période douloureuse de notre histoire », et se concluant par « n’oublions pas ce que fut la guerre d’Algérie, non pas pour raviver les plaies d’un passé douloureux, mais pour construire une mémoire réconciliée, une mémoire sereine, une mémoire apaisée ».

Des représentants de l’association des anciens
combattants harkis de Toulon étaient invités


Pour mémoire, les harkis ont combattu pour la France de 1957 à 1962 et totalisent près de 160.000 morts. Rabah Zennir et Daniel Saci, tous deux anciens harkis, étaient présents pour la commémoration. Daniel Saci est aujourd’hui un homme âgé, ce dernier a combattu pour la France pendant des années, et a été fait prisonnier pendant 10 ans en Algérie. Il parviendra à s’évader et rejoindra la France après 1972. Les autorités ne lui auront jamais versé aucune indemnité. Il n’est pas le seul harki dans ce cas, dans la mesure où il aura fallu attendre 2005 pour qu’une loi controversée fixe les conditions de versement d’indemnités en reconnaissance des services rendus et des souffrances endurées. D’autre part les harkis poursuivent leur combat et attendent toujours une reconnaissance de la responsabilité de l'état français dans le massacre des harkis après le 19 mars 1962.

Traste, le 07 décembre 2009

Autres photos:

Rabah Zennir et Daniel Saci , anciens combattants harkis Yves Draveton et Alain Caillet De nombreux élus étaient présents
Rabah Zennir et Daniel Saci , anciens combattants harkis