Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Le Kiwanis remet 1.000€ à APACA, et la municipalité...
Le 13. mai 2013 à 19h20

Six Fours Handicap Le Kiwanis remet 1.000€ à APACA, et la municipalité double la mise...

C'est en salle du conseil municipal que s'est déroulée cette remise en présence du député-maire. Somme qui sera très utile pour APACA qui a un nouveau projet ambitieux autour du programme A.B.A.

Remise d'un chèque de 1.000 euros pour APACA en présence du député maire.

Remise d'un chèque de 1.000 euros pour APACA en présence du député maire.

Le Kiwanis La Seyne-Six-Fours-Saint Mandrier a scellé depuis l'an dernier un solide partenriat avec Autisme PACA, la présidente Michelle Janot expliquant: "on les soutient autant qu'on peut chaque année". Et l'équipe de ce dynamique club-service leur a remis un chèque de 1.000€. Jean-Sébastien Vialatte annonçant avec le sourire: "comme promis on doublera la mise, mais avec APACA on fera en sorte de leur remettre une somme globale en fin d'année, vu les nombreuses remises qu'ils ont. On fait cela pour encourager les clubs services à soutenir les associations locales, et je tiens à souligner le dynamisme de ce Kiwanis". Il réaffirma aussi son soutien à APACA et exprima sa position sur la Futuroschool (voir notre article): "c'est un projet innovant et ambitieux, et l'on est bien sûr derrière eux. Mais le coût est important, cela ne sera pas facile mais il faut y croire, car seuls les projets que l'on ne porte pas n'ont aucune chance d'aboutir. Nous sommes prêts à leur mettre à disposition un terrain pour la construction de cette future structure, et je serais aussi présent pour un rendez-vous avec la direction de l'Agence régionale de la santé". Le soutien de la municipalité est important pour APACA, qui oeuvre sans relâche pour tous les enfants autistes, proposant tout au long de l'année des activités gratuites, soutenant les familles, intervenant dans les établissements scolaires, organisant des formations, et désormais tournée avec Vaincre l'Autisme sur ce projet de Futuroschool, qui représente un grand espoir pour les parents, et qui permettrait surtout aux enfants et jeunes autistes de progresser et d'avoir un vrai avenir au sein de notre société.

En attendant la Futuroschool, APACA va lancer
des formations ABA


Jean Marc Bonifay nous expliquait le sens de L'ABA (Analyse appliquée du comportement): "Il s'agit de l'application de principes et lois scientifiques qui permettent de créer ou modifier des comportements qui revêtent une importance sociale pour la personne et la société. Le programme ABA se traduit par un cadre théorique et pratique qui oriente les professionnels dans leurs actions afin d'aider les patients".
Ce programme a fait ses preuves à l’étranger, et existe depuis plus de 25 ans, des dizaines d'études ont confirmé l'intérêt de cette approche, mais lorsqu'on parle de retard de la France en matière d'autisme ce n'est pas pour rien car l'Etat et les structures publiques sont toujours dans une approche dite "non consensuelle" pour l'autisme "à savoir la psychanalyse, et cela avec l'argent des contribuables en dépit du bon sens, d'ailleurs l'argent du 3° Plan autisme qui vient d'être publié va aller au renforcement de l'existant, un paradoxe..." ajoutait Jean-Marc Bonifay.
Si l'on parle aujourd'hui un peu plus d'A.B.A en France c'est surtout grâce aux associations de parents. En plus actuellement en France il n'existe que l'Université de Lille III qui propose une formation universitaire spécifique pour l'ABA, les professionnels sont donc rares actuellement.
Avec ce constat et dans l'esprit de préparer les parents au projet de Futuroschool, APACA va proposer dès l'automne aux parents des formations à l'ABA, en faisant venir des professionnels formés à cette pratique exerçant dans d'autres départements que le Var. Une mise en place ambitieuse, qui aura bien sûr un coût, mais nécessaire pour l'avancement des projets et pour aider dans leur quotidien parents et enfants autistes.

D.D, le 13 mai 2013

Autres photos:

Jean-Marc Bonifay et Michelle Janot.
Jean-Marc Bonifay et Michelle Janot.