Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Repas de fête à l'Eglise Sainte-Anne
Le 14. décembre 2014 à 23h11

Six Fours Fêtes et traditions Repas de fête à l'Eglise Sainte-Anne

Il fut un temps où Myriam s'appelait Marie.

Cette association civile de la paroisse a été fondée voici 20 ans à l'Eglise Notre-Dame de l'Assomption. Installée aujourd'hui à l'Eglise Saint-Anne, elle a changé de nom, ou presque, le prénom hébreu Myriam ou Mariam ayant donné Maria en Grec et Marie en Français.
Donc Myriam a quelque peu changé de prénom mais reste la fille d'Anne, mère de Marie.
Ceci dit, cette association civile, dont Dany Cayol - encore elle ! - s'occupe activement, a pour but de réunir ses ouailles dans des ambiances de paix, d'amitié, de fraternité. D'amour en fait. Et tout au long de l'année, il s'y organise des repas, des lotos, des sorties, des camps ou des séjours pour les jeunes, des pèlerinages.
En ce dimanche 14 décembre, nombres de personnes sortant de la messe, n'étaient pas pressée de rentrer chez elles puisque, jouxtant, l'église, un repas de Noël était organisé, ouvert à tous selon la capacité maximum de la salle dictée par la sécurité.
C'est donc quelque 130 convives qui allaient prendre place autour de ces tables artistiquement décorées, pendant que dans les pièces adjacentes deux équipes œuvraient dans les rires et la bonne humeur : comme ils se sont présentés, il y avait une équipe "pinard" et une équipe "bouffe" !
Mais avant ce repas convivial et festif, le Père Ronices devait bénir René et Marie Piérini qui, encadrés de leur fille Michèle et de leur gendre Marc, célébraient leurs 65 ans de mariage !
Joli moment d'émotion.

Un Père chanteur


Par la même occasion, l'on découvrait deux belles crèches : celle faite par les enfants du catéchisme, qui ont eux même créé les santons et celle de sœurs Sarita, Nelisa et Vania, brésiliennes bon teint, tout comme le Père Ronices puisque est installée dans cette église l'Institut Missionnaire Serviteur de Jésus Sauveur. Une fraternité qui œuvre avec sérénité en ce lieu.
Tout ce joyeux petit monde étant installé, le Père Ronices, qui est également un talentueux auteur-compositeur (il a d'ailleurs composé des oeuvres d'églises et des messes), prit sa guitare pour entamer une chanson, reprise par tous et dire le bénédicité pour bénir ce repas.
Suite au repas, sur fond musical, une tombola était offerte aux participants où les cadeaux (coussins, nappes...) étaient confectionnés par l'atelier couture de la paroisse. 15 dames qui ont travaillé avec talent.
A noter que le 24 décembre au soir, une crèche vivante sera interprétée par les enfants du catéchisme, de l'aumônerie et de l'association "Eveil à l'enfant".
Une belle soirée en perspective

, le 14 décembre 2014

Plus d'infos:

Autres photos: