Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Des débats animés, et des sujets à discussion, de l'allée...
Le 6. mai 2012 à 19h03

Six Fours Conseil municipal (1) Des débats animés, et des sujets à discussion, de l'allée des Restanques à la Reppe

37 délibérations ont été soumises au vote vendredi soir, et les débats se sont surtout concentrés en début de conseil municipal.

Le conseil municipal s'est déroulé vendredi soir.

Le conseil municipal s'est déroulé vendredi soir.

On aurait pu se croire dans une cour de récréation en ce début de conseil municipal, où les invectives ou allusions douteuses se sont succédé entre Erik Tamburi et le maire ainsi qu'avec d'autres conseillers municipaux. On pourrait parler d'échanges pagnolesques, mais parfois la vie politique locale ne s'en sort pas vraiment grandie.
Le ton est ainsi rapidement monté suite à une décision prise par le maire d'un pourvoi en cassation d'un agent territorial, Erik Tamburi dénonçant un acharnement sur un employé, qui est à l'origine de la dénonciation des "fraudes aux factures d'eau". Erik Tamburi parla de vengeance, tout en revenant sur cette affaire où l'opposant porta plainte pour prise illégale d'intérêt dans le cadre des marchés publics de l'eau. Ce fut un dialogue de sourds, l'opposant revenant sur toutes les affaires : "IFAPE, Gaou". Le maire agacé: "je vous rappelle que la commune n'a jamais été mise en cause dans l'affaire du Gaou, vous êtes excessif, vous n'êtes pas dans votre état normal".
Pierre Bardes, visiblement agacé de ces passes d'armes, demanda au maire ce qu'il en était de l'allée des Restanques: "on a reçu les riverains, on a compris qu'ils n'étaient pas favorables à un raccordement à la boucle de Bellevue. On pourrait imaginer de réaliser un parking public". Le conseiller municipal d'opposition PS interrogea ensuite le maire sur les travaux aux Lônes: "la semaine dernière une personne est tombée dans un trou, rien n'est balisé, personne ne s'y retrouve pour traverser, c'est très dangereux". Le maire répondra: "c'est un chantier difficile que l'on n'a pas la possibilité de fermer à la circulation. Je trouve que c'est un chantier qui ne se passe pas si mal que ça, et qui devrait respecter les délais à quelques jours près, la livraison étant prévu avant l'été. Mais je ferai remonter votre demande".
Pierre Bardes aborda aussi le problème de la Reppe suite à une délibération qui visait à désigner un membre suppléant en remplacement de Joseph Mulé au syndicat intercommunal de la Reppe et du grand Vallat présidé par Ferdinand Bernhard: "j'ai l'impression que tout le monde se débinne sur le problème de la Reppe. Vous avez certes enlevé des posidonies mortes! J'ai écrit à tout le monde, sans réponse. Le jour où il y aura une catastrophe, qui sera responsable? On sait que c'est impossible pour les riverains de faire quelque chose. Le maire expliquera: "c'est un cours d'eau domanial dont les rives appartiennent aux riverains. Si, en d'autres temps, certains co-propriétaires avaient provisionné pour l'entretien, on n'en serait pas non plus là. Nous, on a fait nettoyer le petite portion qui nous incombe. J'avais demandé au maire de Sanary s'il serait d'accord pour qu'on aille jusqu'à l'estuaire. Mais je comprends sa réponse négative car ce n'est pas à nous de le faire". Dans la discussion qui s'en suivit, le maire acquiesça sur la difficulté du problème.
Il fut aussi question, de manière plus triviale, de Mac Donald's, Erik Tamburi interrogeant le maire avec ironie: "je voulais vous poser une question sur la santé. Vous semblez beaucoup aider Mac donald's! Est-ce que vous imaginez des solutions pour compenser ses méfaits". Cette question faisait suite à la signature d'une convention avec Alice évènements pour la manifestation McDo Kids sport du dimanche 22 avril. Le maire expliqua: "il y avait un monde fou, les enfants se sont grandement amusés, et l'organisation était parfaite, il y avait des moniteurs, de nombreuses activités."
Enfin l'échangeur autoroutier fut une nouvelle fois abordé, le maire abrégeant l'intervention de Philippe Comani sur la gratuité. Erik Tamburi dira sous forme d'interrogation que le projet était retardé suite à la décision de TPM de faire partager les dépenses avec Sud Sainte Baume.

Accueil des gens du voyage


L'assemblée s'est prononcée favorablement à la révision du schéma départemental pour l'accueil et l'habitat des gens du voyage. Dans ce schéma révisé, il est envisagé la réalisation de 10 aires d'accueil (300 emplacements) et 6 aires de grand passage (1200 places caravanes). A Six-Fours il y aura une aire d'accueil aux Playes d'une capacité de 14 emplacements (pouvant accueillir 28 caravanes). Le maire expliqua aussi qu'en cas d'installations "sauvages", il serait plus facile d'obtenir des décisions de justice rapides.

A l'heure des "sanisettes"


Voilà au moins un sujet qui n'a pas soulevé, à l'instar de Clochemerle, de grandes polémiques.
Premier projet: la commune souhaite déplacer la "sanisette" existante du square Pagnol pour l'implanter à côté du transformateur EDF, toujours sur le même site.
Autre projet, la création d'un sanitaire public automatique à implanter place Gabriel Peri à l'entrée du parking sur la droite, à côté du boulodrome.
Une dernière "sanisette" est en projet du côté du quai de la Prud'homie entre la station de relevage et le local des affaires maritimes.

Accueil d'enfants pendant la saison estivale
à l'ex restaurant "le golfe"


Il va y avoir des travaux d'aménagement à l'ex restaurant le golfe. Une convention avec l'Odel Var a été signée pour y accueillir des enfants durant la période estivale.

D.D, le 06 mai 2012

Autres photos:

Erik Tamburi très remonté. Pierre Bardes, au fond avec Philippe Comani.
Erik Tamburi très remonté.