Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Ces jeunes qui croient en l'avenir
Le 10. mars 2015 à 11h00

Six Fours Eco échos Ces jeunes qui croient en l'avenir

Tout va bien pour le jeune couple, Yohan et Julie, installé à Six-Fours depuis 2009 dans le salon de coiffure "The Hairdresser".
Comme quoi, la morosité s'installe là où on la laisse entrer!

Un an après notre première rencontre nous avons rendu visite à Yohan et Julie, les deux jeunes coiffeurs du salon The Hairdresser situé face au parking du Rayon de soleil. (Voir notre article)

Ce couple dynamique qui évolue avec l'air du temps n'a pas baissé la garde. Le salon ne désemplit pas.Yohan est désormais incollable sur le métier de barbier et de coiffeur et Julie s'est spécialisée dans la couleur, qu'elle soit branchée ou classique.
« Notre salon nous ressemble vraiment, nous n'accueillons que des jeunes de 15 à 80 ans! » nous dit Yoahn.

"Street coiffure"


Question coiffure ils sont intarissables : « on réalise toutes les coupes qu'on voit dans la rue en les adaptant à nos clients.»
Si vous franchissez le pas du salon on vous appellera par votre prénom. Yohan prend bien soin de s’intéresser à ses clients : « c'est ce qui me permet de comprendre la coupe qu'ils recherchent, j'aime savoir ce qu'ils font dans la vie, leur style de musique, leurs centres d’intérêt, j'observe leur look vestimentaire pour coller au mieux à ce qu'ils attendent .On ne fait pas de la coiffure sur papier glacé mais du sur mesure. »
Et pour capter l'air du temps, notre jeune couple se forme tout au long de l'année en France, à Londres, Lisbonne, Rotterdam ou encore Milan : « cela nous permet aussi d'échanger nos savoir faire, chacun prend et s'inspire de l'autre. » Yohan aime aussi partager sa passion, il a pris sous son aile un jeune apprenti de 17 ans qui finit son année de CAP : « il a un talent fou et il ira très loin. Il est comme mon frère »

Et coupe choux...


Coté barbier, Yohan maîtrise le coupe chou à la perfection, il se forme régulièrement et affectionne un certain Schorem, barbier réputé de Rotterdam, auprès duquel il recueille l'art de bichonner la barbe ou la moustache. Depuis l'ouverture l'an dernier de son espace dédié à l'homme, il ne désemplit pas. Sa clientèle est fidèle, une clientèle qu'il dit ouverte et qui accepte davantage le conseil ...lorsque vous offrez votre gorge à une telle lame la relation est plus intime, forcément.
La déco du salon street-urbain n'a pas changé mais tous deux veulent apporter quelques petits aménagements et notamment agrandir l'espace accueil pour le côté convivial et pour pouvoir accueillir cet été les surfers et les skateurs. On y écoute de la musique hip hop, rock ou jazz.

Voilà un couple foisonnant d'idées qui touche à tout, s’intéresse à tout ce qui tourne autour de l'art et de la mode... et les projets naissent les uns après les autres: «nous sommes sur le point de créer une marque de produits coiffants, chaque semaine nous faisons des tests en usine sur la texture, le packaging...et si tout va bien, nous la sortirons l'an prochain »
Pour rien au monde je ne quitterai Six-Fours. C'est un vrai bonheur de travailler dans ce cadre. Et si j'ai le projet d'ouvrir un deuxième salon à l'étranger, je resterai de toute façon dans ma ville ! »

A.I, le 10 mars 2015

Plus d'infos:

Autres photos:

D'abord la coupe Ensuite la barbe: on commence à la tondeuse ou au ciseau Ensuite on applique une huile pour purifier la peau et pour que le poil se décroche plus facilement On laisse poser sous une serviette chaude
D'abord la coupe