Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > L'autre visage de l'Afrique
Le 16. septembre 2019 à 08h18

Six Fours Animations L'autre visage de l'Afrique

La 3ème édition de la Fête africaine du Dojo pour Réo plage de Bonnegrâce dimanche a réuni une cinquantaine d'artistes et d'association culturelles pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Que de couleurs ! Sous une enfilade de tentes face à la mer, le meilleur de l'Afrique était à l'honneur dimanche. Sa mode tout d'abord. Difficile de faire son choix entre tous ces superbes sacs, chaussures, tissus, bijoux, chapeaux, bandeaux… De l'ameublement et des tissus de qualité également, mais aussi des instruments de musique, des tableaux, de la nourriture... Il y en avait pour tous les goûts. Les stages de danse, de musique et d'arts martiaux se sont alternés toute la journée sur l'estrade face à la mer. L'association Le Neemier-France vendait des produits du Burkina Faso au profit de l'orphelinat de Samandéni. Graine de sable travaille sur la stimulation cognitive de l'enfance aux seniors à partir de voix, dont des chants africains. « J'étais venue me promener au marché des Lônes, mais c'est super ici, ça bouge ! » se réjouissait Michèle. « C'est la prolongation de l'été », renchérissait Franck Couriol, venu en curieux.

Le sport, vecteur de développement


Par cette fête, la présidente Cécile Limier souhaite fédérer les pays d'Afrique et mettre en valeur son aspect coloré et joyeux, à l'opposé d'une vision souvent misérabiliste. Elle a créé l'association Un Dojo pour Réo avec des professeurs de tai-chi chuan et de karaté-Do 5eme dan pour développer la pratique des arts martiaux auprès des femmes au Burkina Faso. « Elles n'osent pas, ont honte ou peur. » Le Centre sportif de Réo comprend maintenant un dojo, mais aussi des cuisines, un dortoir et un espace arboré. « Les gens de la capitale viennent s'entraîner à Réo. Désormais, le centre s'auto-gère et crée de l'emploi, ce qui permet à la communauté d'en vivre tout en prouvant que le sport permet l'éducation, la réduction de la criminalité et le dynamisme de l'économie du village. » Seule ONG sur le plan sportif, Un Dojo pour Réo œuvre avec l'aval des autorités sportives nationales, avec des résultats positifs. Des sportifs de haut niveau sont formés et le pays s'est doté d'une équipe nationale de karaté. L'association parraine d'ailleurs les enfants dans leurs déplacements lors des matchs. Enfin, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes du 8 mars 2018, Un Dojo pour Réo a lancé des ateliers de self-défense.

, le 16 septembre 2019

Autres photos:

L'inauguration officielle avec la présidente d'Un Dojo pour Réo Cécile Limier, l'adjointe à la culture Dominique Ducasse, l'adjointe au tourisme Dominique Antonini et la photographe Marie-Diane Tassy.
L'inauguration officielle avec la présidente d'Un Dojo pour Réo Cécile Limier, l'adjointe à la culture Dominique Ducasse, l'adjointe au tourisme Dominique Antonini et la photographe Marie-Diane Tassy.