Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > À 12h, le taux de participation était de 17,77 % dans...
Le 18. juin 2017 à 13h11

Six Fours Politique À 12h, le taux de participation était de 17,77 % dans le Var.

Ce dimanche 18 juin, partout en France, les bureaux de vote ont ouvert dès 8h du matin.

Les bureaux de vote ont été déserté.

Les bureaux de vote ont été déserté.

Le premier tour des élections législatives n'avaient pas remporté un grand succès auprès de l'électorat. Sur l'échelon national, l'abstention avait (malgré les enjeux importants) battu tous les records de la Véme République avec un taux de 51,29%.

Un enjeu qui ne déplace pas les foules.


Dans la 7ème circonscription, les résultats du premier tour ont placé en tête des suffrages Emilie Guérel avec 31,55% des voix et Frédéric Boccaletti qui comptabilise quant à lui 23,86% des votes.
Aujourd'hui, les citoyens de la circonscription sont appelés aux urnes pour départager les deux représentants des partis. Pourtant, le duel ne déplace pas les foules. À 12h, le taux de participation est de 17,77% dans le Var contre 20,14% à la même heure pendant le premier tour.

Une abstention qui agace.


Emilie, 75 ans, s'exprime : "Je suis révoltée contre cette jeunesse je-m'en-foutiste. À mon âge, vous vous doutez bien que je ne vote pas pour mon grand avenir. Les élections ne doivent pas être prises à la légère, et si malgré la chaleur je me déplace, je pense qu'ils peuvent en faire autant."
Anthony, 29 ans, entend la déclaration de la dame et essaie d'excuser sa génération : "Je pense qu'il n'y a pas "que les jeunes" qui ne votent pas. Déjà parce que je suis présent (rire), et aussi parce que c'est un ras-le-bol général selon moi. Voilà des décennies que nous votons et nous nous enfonçons de plus en plus. Il y a un sentiment d'impuissance généralisé".

Des avis très différents.


Pourtant, Juliette, 22 ans, nous confiera plus tard : "Je pense que nous sommes à l'aube d'un renouveau. Le Président de la République est en train d'ouvrir une nouvelle voie, et il est de mon devoir de lui venir en aide en venant voter aux législatives. J'y crois, et je serai fière de pouvoir dire: j'ai participé à cette révolution..."
Cédric, 42 ans privilégie quant à lui, le parti opposé : " Je choisis l'expérience de Mr Boccaletti à l'ignorance de cette nouvelle caste sortie dont-ne-sait-où qui est en train de se mettre en place. C'est un privilège de venir voter, et j'espère que mon candidat favori sortira vainqueur".

C.G, le 18 juin 2017