Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > L'association Un chemin pour demain de retour d'Alessandria
Le 6. février 2012 à 20h30

Sanary Victimes de la route L'association Un chemin pour demain de retour d'Alessandria

Dimanche l'association "un chemin pour demain" s'est rendue à Alessandria en Italie pour une manifestation contre la violence routière, dans l'attente du procès de l'homme ayant causé la mort en août dernier de quatre jeunes gens.

Christine Lorin en tête du cortège en direction de la préfecture d'Alessandria. (photos d'Alexandre).

Christine Lorin en tête du cortège en direction de la préfecture d'Alessandria. (photos d'Alexandre).

Aidée par les associations Gabriele Borgogni et Lorenzo Guarnieri, l'association "un chemin pour demain" a rassemblé près d'une centaine de personnes à Alessandria, ville où Ilir Beti est incarcéré. Christine Lorin, présidente de l'association milite pour "une peine exemplaire envers un délinquant de la route qui a volé quatre vies". C'était le 13 août dernier où Elsa: Audrey, Julien et Vincent ont perdu la vie, après avoir été heurtés par le chauffard alcoolisé qui roulait à contre sens sur l'autoroute. Seul Laurent sera rescapé de ce terrible drame, et reste très proche de l'association. Et depuis ce temps là les familles n'ont jamais baissé les bras pour que leurs enfants ne "soient pas morts pour rien". Et même si désormais deux familles ont quitté l'association, l'objectif reste le même, à savoir que justice soit rendue. Cette journée éprouvante pour les familles aura certainement eu un impact, avec déjà des articles de la presse Italienne dont "la stampa" qui était présente.
La journée avait commencé très tôt avec un départ en car où 39 personnes étaient présentes, dix personnes faisant le chemin en voiture, preuve que la mobilisation est encore très grande et que le combat de l'association n'est pas vain: "Le mouvement a eu un impact qui a dépassé nos espérances car les italiens m'ont écrit des messages d'amitié chaleureux, notamment le maire d'Alessandria qui a dit: "les Français ont été extraordinaires et leur action va rapidement faire avancer la justice" " nous disait Christine Lorin.
A leur arrivée un colloque les attendait en présence des élus locaux dont le maire de Rocca Grimalda, des présidents d'associations italiennes, des familles. Christine Lorin y a délivré un message fort qui aura été entendu, demandant l'obtention de la qualification "d'homicide volontaire" en terme de lois routières et reconnu partout en Europe". Et de nous relater les témoignages de mères italiennes qui, depuis la disparition de leurs enfants dans des circonstances dramatiques sur les routes, n'ont jamais réellement réussi à se faire entendre: "L'une dira avoir été abandonnée par la justice... Elles nous ont remercié et ont réclamé de manifester ainsi dans d'autres villes d'Italie afin d'atteindre les objectifs ultimes: punir sévèrement les assassins de la route qui se servent de la voiture comme d'une arme et faire en sorte que le chauffard Ilir Beti soit le premier à se voir infliger la peine la plus sévère d'Europe jamais infligée jusque là pour quatre vies volées".
La première audience aura lieu le 8 mars, et l'association entend poursuivre le combat avec de nouvelles actions. Alexandre, proche de la famille d'Audrey et de Vincent, s'occupant de tout ce qui est logistique nous racontait: "on avance, et on devrait renouveler un grand rassemblement, certainement en Italie. On a notre blog et bientôt un site internet. Et on attend aussi une nouvelle très bientôt qui devrait nous permettre de se faire encore plus entendre. Je peux vous dire que le trajet en car aura été très douloureux pour les familles, mais cela a eu un vrai impact là-bas. Il faut poursuivre!" Car le danger reste l'oubli, que la pression tombe, et que les peines ne correspondent pas à l'attente des familles. Ce combat est douloureux, mais il trouve un écho auprès de nombreuses familles ayant vécu les mêmes drames et de celles qui redoutent de les vivre. Coincidence douloureuse: ce 5 février était la date de l'anniversaire de Vincent...
A noter que sur le site de l'association (http://uncheminpourdemain.eu), il sera possible dans quelques jours de faire un don en téléchargeant une chanson.
Il faut aussi rappeler que la maman d'Elsa et de Julien organiseront une soirée bougie sur la plage dorée à Sanary le 25 février à 18h. Tout le monde sera bienvenu pour se souvenir.

D.D, le 06 février 2012

Autres photos:

Elus,présidents d'associations étaient réunis pour évoquer la violence routière et le changement des lois.
Elus,présidents d'associations étaient réunis pour évoquer la violence routière et le changement des lois.