Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Un recueillement émouvant
Le 16. juillet 2016 à 22h46

Sanary Vie de la cité Un recueillement émouvant

En début de soirée sur le parvis de l’église de Sanary, une messe s’est tenue. Ce rendez-vous est une façon de rendre un hommage aux victimes de l'attentat de Nice du 14 juillet dernier.

Les touristes et les sanaryens se sont massés sur le parvis de l'église pour la messe en hommage aux victimes de l'attentat de Nice.

Les touristes et les sanaryens se sont massés sur le parvis de l'église pour la messe en hommage aux victimes de l'attentat de Nice.

Les visages sont fermés et les regards rivés vers le sol. Quelques larmes coulent lorsque les prêtres Rodrigo et Diego disent la messe. Pourtant touristes et sanaryens se sont rassemblés sur le parvis de l’église pour prier. Un instant émouvant pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Nice du 14 juillet dernier. La messe a été demandée par le maire de Sanary Ferdinand Bernhard. Ce dernier est présent pour cet instant solennel comme les élus municipaux. Chacun a pu pendant plus d’une heure se recueillir… pour avancer.

« Vivre avec l’essentiel »


« Nous prions pour les victimes et pour la France. Je n’ai pas envie de me poser la question de la responsabilité. Il faut vaincre cette haine pour aller de l’avant », exprime le Père Rodrigo solennellement. La prière est une étape importante afin d’atteindre la résilience de l’esprit. « Le Seigneur est une force qui nous permet de continuer à vivre sans aucune contrainte, à bâtir, à croire et à marcher, indique le prêtre. Il continue : « La victoire de Dieu passe par des moments douloureux comme celui-ci. Il faut vivre avec l’essentiel ». Durant la messe l’assemblée fait silence. Certains joignent leurs mains, d’autres les laissent derrière leur dos. Tous sont attentifs et espèrent trouver dans les mots du père Rodrigo un certain apaisement.

84 personnes décédées


L’horreur après la fête. A 22h45 à Nice le 14 juillet, le feu d’artifice s’achève. Simultanément un camion fonce sur la foule sur la célèbre promenade des Anglais. Le véhicule accélère et fauche les passants sur 1700 mètres jusqu’à la zone rendue piétonne pour les festivités. A 23 heures le chauffeur est stoppé après l’hôtel « Negresco » et abattu par deux membres des forces de l’ordre. Le bilan provisoire est de 84 morts. Actuellement 121 personnes, dont 30 enfants sont hospitalisées. L’attentat est revendiqué ce samedi matin par l’Etat islamique via son agence de propagande. L’état d’urgence est prolongé de 3 mois et un deuil national est entamé aujourd’hui pendant 3 jours. Lundi en hommage aux victimes, une minute de silence sera observée dans toute la France. A Nice la promenade des Anglais sera rouverte à l’issue de cette minute de silence.

, le 16 juillet 2016

Autres photos:

Le maire Ferdinand Bernhard accompagné de ses adjoints lors de ce rendez-vous solennel. Le père Rodrigo ainsi que le père Diego.
Le maire Ferdinand Bernhard accompagné de ses adjoints lors de ce rendez-vous solennel.