Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Une maison bleue au bilan positif avec de grandes perspectives...
Le 13. janvier 2017 à 17h51

Sanary Solidarité Une maison bleue au bilan positif avec de grandes perspectives pour 2017

La Maison Bleue structure de la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume, dédiée à la famille, a réuni ses bénévoles et autres sympathisants pour présenter ses vœux, faire le bilan de 2016 et présenter les objectifs de 2017.

En 2016 après avoir structuré l’association, et à partir d’octobre, La Maison Bleue, lieu de ressource pour les parents, enfants à besoins particuliers et leur fratrie, a accueilli 11 familles et 18 enfants autour d’activités telles qu’Atelier Montessori (ateliers libres de manipulation et expérimentation pour renforcer l’autonomie et la concentration), éveil musical, sophrologie et psychomotricité. « En 2017, nous avons des projets innovants pour aider les enfants à besoins particuliers à évoluer, se structurer, à partir d’activités nouvelles et expérimentales », souligne Paul Ben Haim, trésorier de l’association.

Réalité Virtuelle, Espace Multi sensoriel, ateliers…


Certains de ces projets ont déjà trouvé des mécènes, pour les autres l'association recherche des financements. Parmi ces projets, et dès Janvier, expérimentions et étude des applications en lien avec une technologie innovante seront en place avec : La Réalité Virtuelle au service de la santé. La création d’un Espace Multi sensoriel est prévu pour le milieu de l’année. D’autres projets comme des ateliers de parents ou la mise en place d’un Pôle Information Prophylaxie et danger des toxicités de l’environnement physique, alimentaire, professionnel auprès des futures mamans sont également prévus. Enfin, afin de mieux faire connaître La Maison bleue et communiquer avec les parents à la recherche de soutiens, l’association va développer sa communication à travers un site internet, un blog et autres supports. « Autant de projets qui vont faire vivre 2017 et d'autres en cours de réflexion qui pourront voir le jour si notre appel aux mécènes est entendu », souligne Paul Ben Haim.

C.O, le 13 janvier 2017