Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > A la découverte du monde sous-marin
Le 20. mai 2017 à 13h57

Sanary Salon des arts du monde sous-marin A la découverte du monde sous-marin

Hier soir, à salle Mauron de la Médiathèque, toute l’équipe du Musée Frédéric Dumas inaugurait L’Art Bleu 2017 en présence de Ferdinand Bernhard. Une exposition émouvante mêlant photos sous-marines, illustrations, expérimentations et projections, entre passé et avenir, sous le signe de la jeunesse et de l’environnement.

La semaine avait commencé avec la rencontre de Jean-Michel Cousteau et 777 élèves de Sanary et elle continue avec l’inauguration de l’Art Bleu. Un autre voyage initiatique à la découverte des milieux sous-marins. Pas étonnant puisque l’on se trouve à « Sanary, cité historique de la plongée », souligne M. F. Bernhard. Dès l’entrée, le visiteur est tout de suite immergé dans un univers bleu ponctué de peintures 3D, prêtées par Dominique Sérafini, connu pour ces BD relatant les aventures de Cousteau. Puis il découvre l’exposition de dessins des enfants de l’Ecole Cousteau et les expériences des élèves du Collège Henri Wallon. Parsemée d’objets anciens provenant du musée Frédéric Dumas, la seconde partie de la salle, où trône un sous-marin, est plongée dans une ambiance tamisée animée par des photos sous-marines, prêtées par l’institut océanographique Paul Ricard des Embiez.

Les enfants au cœur de l’exposition


Avec cette nouvelle édition, l’Art Bleu convie petits et grands à découvrir ou redécouvrir le monde subaquatique à travers différentes formes d’arts, BD, illustrations, photos. Une aventure qui se perpétue depuis plus de 20 ans grâce à des organisateurs passionnés de plongée et la ville de Sanary. « Cette année le thème est la jeunesse et l’environnement, une idée venue tout simplement puisque les plus jeunes sont l’avenir de la planète », souligne Daniel Alsters, conseiller plage, sentier du littoral (…). Hier soir, il a salué le travail des classes de CP, CE2 et CM1 et de la classe ULIS de l’Ecole Cousteau pour leur exposition de dessins. Mais aussi celui du Collège Henri Wallon à travers ces maquettes, dessins 3D, sculptures et documents créés en classe. « L’objectif de ce salon est de rendre moins mystérieux la partie sous-marine de la planète pour que chacun se rende responsable », conclue F. Bernhard, attentif à ce que les jeunes sanaryens soient éduqués au milieu marin.

Une visite virtuelle et des QR-codes


Dans cette nouvelle édition de l’Art Bleu, aux côtés des pièces fondamentales de la plongée autonome, des extraits des premiers films sous-marins sont présentés grâce à des QR-codes. Une nouveauté mise au point par François Eilquin qui permet à tous de suivre la visite avec des commentaires audio et des fiches techniques. Un équipement dont s’est doté le Musée Fréderic Dumas depuis le 1er avril et qui assoit sa volonté d’évoluer et de toucher un public plus large.

Apprendre la mer en réalité augmentée


On y découvre également deux innovations : une étonnante topographie en 3D de la baie de Portissol et de sa célèbre dalle ainsi qu’un émouvant bac à sable présentant un modèle de réalité augmentée. « Grâce au bac à sable, les jeunes peuvent s’essayer à la construction de reliefs sur lesquels une topographie calculée en temps réel est projetée », explique Claire Noël, directrice scientifique de la société Semantic T.S, et initiatrice de ce projet aux côtés de Michel Coquet, Cartocean (Centre Associatif de Recherche et Technologie de l’Océan), qui a conçu le bac. De la terre à la mer, ce programme pédagogique apporte un côté scientifique à l’apprentisage du milieu sous-marin.

Dédicaces de Dominique Sérafini, des BD pour tous et engagées


Pendant plus de 20 ans, ce peintre-illustrateur a partagé les missions de la Calypso avec Jacques-Yves Cousteau et a réalisé une série de bandes dessinées inspiré par les missions scientifiques autour de la planète bleue. Un monde qu’il a découvert et qu’il continue à peindre et à conter avec notamment son dernier ouvrage « Le monstre de plastique », une histoire tirée des expéditions 7e Continent, dirigé par Patrick Deixonne. A l’occasion de cette inauguration, il en a profité pour saluer le courage de Jean-Michel Cousteau qui continue à mener son combat dans la protection des océans avec Ocean Future.

Une exposition riche et variée avec des temps forts comme les dédicaces de Sérafini, de Franck Girelli (dessinateur de bandes dessinées sur la mer), samedi et dimanche. Et une conférence de Patrick Lelong, conservateur de l’aquarium des Embiez, le 24 mai à 17h30. C’est l’Art Bleu, à voir, à écouter et à toucher jusqu’au 28 mai.

Clémentine Ortega, le 20 mai 2017

Autres photos:

Les plus : aimés commentés lus