Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Olivier Thomas (ADS) réaffirme ses engagements
Le 1. octobre 2013 à 17h24

Sanary Politique Olivier Thomas (ADS) réaffirme ses engagements

Malgré les intempéries et le changement de lieu de la réunion publique d’Olivier Thomas, le candidat aux prochaines municipales sous l'étiquette de l'Association de Défense des Sanaryens, a réuni quelques 250 sanaryens ce dimanche.

Olivier Thomas a réalisé sa quatrième réunion publique

Olivier Thomas a réalisé sa quatrième réunion publique

Olivier Thomas a débuté sa campagne voilà plusieurs mois en organisant des réunions publiques et en menant diverses réunions chez l’habitant. En juin dernier il avait annoncé ses 20 engagements, engagements qu’il réaffirma ce dimanche lors de sa quatrième réunion publique qui s’est finalement déroulée au Jardin d’Hiver.
En préambule, Olivier Thomas s’exprima en traçant les grandes lignes de son projet pour ensuite donner la parole aux sanaryens qui purent discuter longuement sur les sujets qui les préoccupaient.
Seul candidat de Sanary à avoir signé la Charte Anticor, il s’expliqua tout d’abord sur ce point, se déclarant « en rupture avec les méthodes du maire sortant  » puis, il réaffirma sa détermination à « défendre les intérêts des Sanaryens », à conduire «  une liste affranchie des partis nationaux » considérant que son «  parti c’est Sanary ». Enfin il assura « proposer un projet élaboré collectivement tout au long des cinq dernières années », résultat « du travail assidu mené sur les dossiers municipaux, de multiples actions sur le terrain et d’une concertation avec nos concitoyens »

Le projet


Olivier Thomas annonça les 4 axes fondateurs de son projet, le premier portant sur la préservation du site : il prôna le retour à un « Plan local d’urbanisme viable respectueux du caractère de Sanary et de sa douceur de vivre ». Pour cela il s’engagea à préserver le massif du Gros Cerveau, les paysages urbains et les terres agricoles « mitées par les constructions », valoriser le littoral « délaissé (sentier du littoral, embouchure de la Reppe, base nautique) et arrêter «  le bétonnage » du centre en respectant les bâtiments patrimoniaux. Deuxième axe, Olivier Thomas déclara vouloir « renouer avec un dynamisme convivial » : pérenniser les savoir-faire des industriels, artisans, agriculteurs et commerçants locaux, redynamiser « un tourisme fondé sur le bien-être des habitants » ou encore favoriser les liens intergénérationnels et endiguer « l’exode des jeunes actifs sanaryens par la politique du logement ».
Pour ce qui est du volet sécurité, le candidat veut instaurer une police municipale armée 24h sur 24h, et renforcer son rôle prévention et dissuasion, créer des zones à 30km/h, et sécuriser le déplacement des piétons. Le dernier axe de son projet portait sur l’assainissement des finances de la ville : enrayer l’augmentation de la dette, améliorer le pouvoir d’achat des sanaryens en stabilisant, puis en baissant, les impôts locaux qui « augmentent actuellement de près de 30% par mandat municipal » et rendre la gestion municipale transparente.

Questions-réponses


A l’issue de son discours, les sanaryens ont interrogé Olivier Thomas sur l’avenir de la coopérative agricole « menacée par le PLU de la majorité sortante », ce dernier réaffirma son souhait de maintenir cette institution centenaire. Sa position sur la LGV fut aussi abordée, le candidat marqua fermement son opposition à ce que le tracé traverse Sanary pour desservir Marseille et Toulon : «  Sur 60 TGV, seulement 15 s'arrêteraient à Toulon, comme c'est déjà le cas aujourd'hui », il en profita pour égratigner au passage le maire et certains élus qui « retournent leur veste alors qu'ils avaient signé une motion anti-LGV ». Sur l’échangeur autoroutier, Olivier Thomas regretta que les études sur la gratuité du péage de Bandol n’aient jamais été réalisées, et confirma avoir adressé des doléances (notamment la gratuité du futur échangeur) auprès de la commission d'enquête qui se déroule actuellement.

A.I, le 01 octobre 2013

Autres photos:

Questions réponses en fin de séance