Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Sanary > La fête du Parti communiste ouest var au jardin d'hiver
Le 5. septembre 2011 à 15h05

Sanary Politique La fête du Parti communiste ouest var au jardin d'hiver

La 20ème fête de la Cride s'est finalement déroulée dimanche au Jardin d'hiver. Une journée certes festive mais les débats politiques n'ont pas manqué. André Gérin, député, a évoqué les échéances à venir.

André Gérin et Jean-Pierre Meyer ont proposé un débat sur les échéances à venir lors de la fête de la Cride.

André Gérin et Jean-Pierre Meyer ont proposé un débat sur les échéances à venir lors de la fête de la Cride.

Comme chaque année la section Ouest Var organise ce traditionnel rendez-vous qui attire des centaines de personnes. Jean-Pierre Meyer (secrétaire général de la section Ouest Var), Régis Brun (Ollioules), Monique Canas (Bandol) et Louis Cabras (Six-Fours) étaient aux manettes de cette manifestation. Il y avait de nombreux stands avec la présence de l'association Varoise pour la paix et la justice en Méditerranée, France-Cuba, le Mouvement des jeunes communistes, la librairie Diderot de Nîmes ou encore une exposition consacrée à Jean Ferrat. 175 personnes ont partipé au déjeuner et de nombreuses autres se sont greffées pour profiter des animations ou du concert d'Arpeggio. C'est le type de manifestation où chacun prend plaisir à échanger, se retrouver et débattre.
Au delà des festivités, la secton ouest Var ne cachait pas ses projets pour les échéances électorales à venir: "nous désignerons avant octobre, avec l'aval du comité départemental, notre candidat à l'élection legislative de la 7ème circonscription. Et, concernant l'élection présidentielle nous serons mobilisés pour faire passer les valeurs et les proposition du parti. On sera très actif". André Gérin, député de la 14ème circonscription du Rhône a ensuite animé un débat. Ce dernier expliquait: "cette année est très importante. La situation sociale est explosive, il faut l'accompagner pour un vrai changement politique, il faut qu'on retrouve la souveraineté populaire. Les classes ouvrières et même les couches moyennes sont aujourd'hui touchées par cette politique archaïque, il y a une base commune de lutte. Il faut bien se le dire, le capitalisme a fait son temps". Il donna en exemple l'Amérique du Sud et revint sur la disparition progressive de tous les acquis sociaux: "l'heure est à la mobilisation".
Même constat du côté de Jean-Pierre Meyer. Pour ce débat l'adjointe (sans délégation aujourd'hui) de la Seyne sur Mer Christine Sempéré était présente. Et bien évidemment la disparition des service publics a été abordée, comme la maternité de la Seyne. Côté présidentielle, Jean-Pierre Meyer ou André Gérin ne se retrouvent nullement dans la candidature de Jean-Luc Mélenchon et regrettent amèrement que les instances nationales du parti n'aient pas appuyé une candidature communiste: "c'est le moment de reconstruire le parti, il faut qu'on retrouve notre électorat et surtout qu'il ne soit pas attiré par le Front national". L'heure est donc à la lutte.
A noter que se déroulera les 1er et 2 octobre la Fête fédérale au centre de vacances les Salins de Fontenay à Hyères avec la présence de stands, d'animations et de nombreux débats.

D. D., le 05 septembre 2011

Autres photos:

La fête de la Cride s'est déroulée au jardin d'hiver pour éviter la pluie. L'heure de la tombola. L'assistance conquise par Arpeggio. Le débat politique a eu toute sa place.
La fête de la Cride s'est déroulée au jardin d'hiver pour éviter la pluie.