Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Jean-Pierre Meyer s’abstient de toute consigne
Le 27. mars 2014 à 13h56

Sanary Politique Jean-Pierre Meyer s’abstient de toute consigne

C’était déjà son avis personnel, mais il l’a confirmé après consultation de son clan : Jean-Pierre Meyer (Gauche Rassemblée), confirme qu’il ne donne aucune consigne aux électeurs ayant voté pour sa liste.

Lors de sa réaction à chaud, le candidat de la Gauche Rassemblée était extrèmement déçu et déclarait :
« Je pense que le rejet du maire actuel de certains électeurs, les a conduits à faire un autre choix que celui de notre liste… Toujours est-il que tout ça mis bout à bout, fait que le conseil municipal sera uniquement bleu, couleur de la droite et un peu bleu marine »
Il nous faisait part de son sentiment personnel, avant consultation de ses colistiers et de ses alliés et, déjà, ne souhaitait pas donner de consigne de vote, ni faire d’alliance. Il le confirme dans sa déclaration, envoyée à la presse alors que les listes devaient être déposées avant 18h00.

Jean-Pierre Meyer : « A qui profite le crime ? »


Jean-Pierre Meyer : « Les Sanaryennes et les Sanaryens ont fait leur choix. Au premier tour de scrutin, ils ont éliminé la liste de la gauche rassemblée et créé ainsi, quelque soit le résultat du second tour, les conditions de la mise en place d’un nouveau Conseil Municipal monocolore Il déclare rester fidèle à ses positions qui consistent à "ne pas s’immiscer dans les querelles de la droite" et préfère s’abstenir de toute consigne.
Déçu par le score de sa liste au premier tour, Jean-Pierre Meyer s’interroge sur les raisons du nombre d’abstentions (6037 électeurs): « Les déçus de la politique nationale ont-ils voulu, comme cela c’est passé quasiment partout en France, manifester une volonté de sanction?» Dans son analyse il explique que le maire sortant est victime d’une chasse aux sorcières visant à l’évincer « à tout prix, voire même, à n’importe quel prix ». Il déplore aussi l’absence des voix des ‘amis progressistes’ et constate : « Il n’y aura plus un seul conseiller municipal de gauche à Sanary. A qui le « crime » profite-t-il ? Cette stratégie est suicidaire. »
Voulant positiver malgré tout, il déclare :
« Ce qui demeure malgré tout, c’est que depuis 10 mois toute la gauche sanaryenne c’est retrouvée. Ce temps de partage a été riche et passionnant, au point que la perspective de le prolonger, localement, au delà de ces élections, devient une perspective des plus sérieuses.»

Selon les accords entre les divers acteurs de la Gauche rassemblée, le Parti Socialiste et Europe Ecologie Les Verts feront part en toute autonomie de leurs positions respectives, ce qui n’a pas tardé à se produire, puisque le parti socialiste a aujourd’hui déclaré vouloir se rallier à M.Olivier Thomas, tout comme Europe Ecologie Les Verts.

PH, le 27 mars 2014