Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > L’appel d’Olivier Thomas pour le second tour: « Ne...
Le 27. mars 2014 à 14h44

Sanary Politique L’appel d’Olivier Thomas pour le second tour: « Ne craignez pas de changer de maire. »

Alors que pour le second tour des élections municipales, une triangulaire Bernhard, Thomas, Guis, s’annonce, c’est plutôt un duel qui aura lieu entre le maire sortant et son adversaire de ces dernières années, Olivier Thomas qui prône "un changement salutaire".

Olivier Thomas, Monique Mermoz et Christian Kalac

Olivier Thomas, Monique Mermoz et Christian Kalac

« Je suis très serein. Ce n’est pas ma première campagne puisque j’étais sur la liste de M. Tourancheau ».
Voici la première phrase de notre entretien, qui se déroule dans son local de campagne. Olivier Thomas est remonté comme un ressort et y croit, malgré quelques interrogations. « Ce que je ne m’explique pas, c’est le volume des abstentions, mais plus de 6000 non votants, c’est comme un désaveu pour le maire sortant » dit-il. « Je sais que ces chiffres expriment la colère et un véritable ras-le-bol de très nombreux Sanaryens. Je ne peux pas y rester sourd. Comme nombre de sanaryens, je considère que 25 ans, ça suffit. »

Pour cet intermède entre les deux tours, le travail continue pour le candidat qui est allé en préfecture consulter les cahiers d’émargement, pour contacter ceux qui n’ont pas voté et les persuader de voter pour lui.
Olivier Thomas est fier de son résultat du premier tour et commente : « Nos 2500 voix sont le reflet de la population sanaryenne. Nous sommes les seuls en France à avoir laissé loin derrière, des candidats avec étiquette ».
Interrogé lui aussi sur le FN, il souligne : « Je n’ai pas craint qu’il me prenne des voix et il est normal qu’il soit représenté. Il a aussi commenté le piètre score de la gauche : « Il n’y a pas de surprise à cela, A Sanary, nous sommes à 85% à droite… ».

Olivier Thomas se dresse comme un rassembleur et argumente : « Ne craignez pas de changer de maire. Bien au contraire, c’est le seul moyen de sauvegarder et de faire vivre le Sanary que nous aimons. »
Et de conclure: « Mon adversaire se comporte comme s’il avait déjà gagné. Je me dis que tout est possible, car il n’a pas de réserve de voix, contrairement à nous »

Des soutiens venus de tous les bords


Aujourd’hui même, Olivier Thomas a reçu le soutien de plusieurs personnalités politiques, en vue de ce second tour, avec Christian Kalac, dernier candidat UMP à Sanary aux Cantonales, Monique Mermoz, Candidate Europe Ecologie Les Verts, qui soutient Olivier Thomas par rapport à son adhésion à la charte Anticor, et enfin, Claude Escarguel et Claude Bertolucci pour le PS (ils étaient sur la liste de Jean-Pierre Meyer), qui ont eu le feu vert pour se rallier à Olivier Thomas sur le principe de l’alternance.

PH, le 27 mars 2014