Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Sud Hammond Sextet : soirée bluesy entre mer et chapelle
Le 19. août 2015 à 21h20

Sanary Musique Sud Hammond Sextet : soirée bluesy entre mer et chapelle

C'est dans un lieu idyllique que le Sud Hammond Sextet nous a proposé une soirée pleine de charme : la chapelle Notre Dame de Pitié, sur les hauteurs de Sanary où la chaleur du concert a compensé la première fraîcheur d'un été finissant.

Un lieu magique que cette chapelle qui, ce soir-là a rompu son silence sur les accents jazzy de ce collectif qui existe depuis quelque dix années, mené par notre incontournable Serge Loigne.
Nuançons le propos : ce ne fut pas réellement une soirée "jazz" mais plutôt une soirée "jazzy-bluesy" car, comme nous l'a expliqué Serge Loigne, le répertoire de cette formation se veut le plus large possible :
"Ce n'est pas du jazz pur, du jazz ternaire mais aujourd'hui l'on s'ouvre à un jazz binaire et à des morceaux réadaptés afin d'élargir le répertoire, de populariser une musique qui souvent, reste peu ouverte aux néophytes. nous proposons donc des morceaux connus réadaptés que nous insérons dans des morceaux plus jazz. C'est un mélange des genres qui s'adapte à un public plus large".

Charme et romantisme


Ainsi le public, venu nombreux à cette soirée, a-t-il pu reconnaître des succès comme "La belle vie", "Cry me a river", "When a man love a woman", "A whiter shade of pale", "Jardin d'hiver", "Georgia on my mind"... des musiques allant du blues à la bossa, un savant mélange superbement interprété par des musiciens chevronnés* et deux belles voix : celles de Muriel Ritter et de Valentin Thill.
Une soirée plus bluesy que jazzy donc et qui, peut-être, manquait un peu de rythme et d'énergie, toutes les chansons étant dans un registre "slowly" chanté pour la plupart par Valentin Thill au visage fermé mais à la voix ample. On aurait aimé plus de complicité entre les deux chanteurs et entendre un peu plus Muriel Ritter qui fut un peu en retrait, ce qui est dommage, car elle possède, elle aussi, un superbe organe.
Par contre nous avons apprécié, outre le talent musical des musiciens, l'humour de Serge Loigne qui nous a présenté les chansons et nous a fait découvrir un musicien italien méconnu : M Gandolfi !

Ce fut une belle soirée tout en charme et romantisme, dans un lieu qui prête à la douceur de vivre... même si, déjà, après la canicule de la mi-août, la petite laine fut nécessaire dans la fraîcheur de ce soir d'été.

, le 19 août 2015

* Les musiciens : Jean-Marie Sanchez, orgue - Bernard Gandoin, batterie - Christian Bonnaud, contrebasse - Serge Loigne, piano - Sege Jay, guitare.

Autres photos: