Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Sanary > L'espace saint-nazaire accueille les chemins de fer
Le 20. janvier 2011 à 17h19

Sanary Exposition L'espace saint-nazaire accueille les chemins de fer

Jusqu'au 30 janvier l'espace Saint-Nazaire reçoit une exposition singulière sur les "chemins de fer français". Mercredi soir c'était l'inauguration en présence du maire et de M. Patouillard, président de TGV et développement et de Jean-Yves Petit, conseiller régional.

Ferdinand Bernhard félicita Alain Patouillard pour cette exposition spectaculaire.

Ferdinand Bernhard félicita Alain Patouillard pour cette exposition spectaculaire.

C'est une exposition de qualité mise en place spécialement pour la ville de Sanary qui présente vingt-huit panneaux dédiés aux chemins de fers. L'association TGV et développement Var Nice-Nice-Côte d'Azur offre un voyage dans le passé depuis la découverte du chemin de fer jusqu'à nos jours avec l'avenir du train dans la région PACA. Cette exposition prolifique occupe tout l'espace, du rez-ce chaussée au deuxième étage. Son intérêt est qu'elle s'adresse à toute la famille, aux passionnés ou aux néophytes, qu'elle est à la fois pédagogique et ludique.
On pourra voir une maquette de la locomotive type 230 PLM (appartenant à monsieur Perroud) ou la reconstitution d'un réseau avec une locomotive à vapeur, ainsi que des projections vidéos. Les amateurs de peinture apprécieront le travail de Pierre Amandola qui utilise une technique originale, l'huile sur Bristol pour deux toiles sur le thème de l'exposition.
Découvrir celle-ci demande du temps et de la mêthode : autant suivre l'ordre chronologique. Ce sont ainsi les anglais qui ont inventé le railway en 1804 et la première lcomotive fût concue par Georges Stéphenson en 1814 tandis que la France adoptait ce nouveau moyen de transport en 1827. L'exposition évoque aussi les premiers pas de la traction électrique, l'évolution et l'avenir du fret en France, l'origine du TGV, son évolution ou le fameux record de 2007 avec un record de vitesse atteignant les 574,8 km à l'heure.
La Région PACA n'est pas oubliée dans cette histoire avec l'organisation des TER, les rames actuelles, l'avenir du train régional avec notamment l'achat de 16 rames livrables entre 2013 et 2015 pour un matériel d'avenir bi-courant en version longue "avec la mission d'assurer le trafic prévu sur les zones fortement urbanisées de la région, à savoir Grasse, Cannes, Nice, Vintimille mais aussi de Marseille, Aubagne,Toulon".  Il est à noter que le réseau ferré national dans notre région représente 1.257 km de lignes ou encore 144 gares et points d'arrêt. Enfin on y trouvera les enjeux et perspectives d’une percée ferroviaire autour du Montgenèvre.

Un plaidoyer pour le TGV


C'est Alain Patouillard, président de l'association TGV-Développement qui a d'abord pris la parole en présentant les grandes lignes de l'exposition. Son association est née en 2000 à l'initiative de Gérard Piel, président de la commission des transports au Conseil régional de PACA. Son objectif est le soutien et la promotion pour la réalisation de la liaison ferroviaire à grande vitesse reliant la ligne actuelle du TGV Méditerranéen à Nice afin de permettre à tous les habitants des Bouches du Rhône de bénéficier eux aussi de la grande vitesse dans leurs déplacements. Un sujet hautement sensible qui ne fait pas encore l'unanimité notamment au niveau du tracé mais Jean-Yves Petit, conseiller régional, se montra optimiste quant à l'état d'avancement du projet.
Ferdinand Bernhard rendit d'abord hommage à Roger Meunier et à sa femme Solange (aujourd'hui décédée), qui ont légué l'espace Saint-Nazaire à la municipalité. Le maire fut dithyrambique sur l'exposition, admiratif sur la réalisation, la précision et la patience que cela a dû demander. Jean-Yves Petit, conseiller régional, évoqua le rôle de la région et le projet de la LGV PACA: "on met en place un nouveau concept pour la mise en place d'une nouvelle infrastructure sur tout le littoral, dont le trafic est totalement saturé. L’idée est d'apporter un plus aux habitants à l'heure où les gens reviennent au transport en commun". Concernant la LGV l'étude se poursuit et J-Y Petit rappela que la question du tracé revenait à l'Etat et non à la région. La LGV PACA entend relier le Var et les Alpes maritimes au réseau à grande vitesse national et européen, partant de ce constat: "aucune capitale européenne ne peut être reliée par le train depuis la Côte d’Azur en moins de 8 heures. La LGV PACA permettra de rompre cet enclavement et d’intégrer la région Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le réseau ferroviaire européen de la grande vitesse".
Les visiteurs ont jusqu'au 30 janvier pour découvrir cette exposition.

D.D, le 20 janvier 2011

Autres photos:

Une locomotive à vapeur au premier étage. Pierre Amendola était aussi présent pour l'exposition. Locomotive type 230 PLM. Jean-Yves Petit, conseiller régional.
Une locomotive à vapeur au premier étage.