Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > L’art du Raku dans tous ses états
Le 15. avril 2016 à 22h23

Sanary Culture L’art du Raku dans tous ses états

L’inauguration de la 3ème biennale « Le bonheur est dans le hasard » s’est déroulée ce soir à Sanary. L’exposition de l’art ancestral Raku se tient du 16 avril au 16 mai 2016. Quatorze artistes exposent à l’espace Saint-Nazaire.

L’art, la magie et la diversité du Raku. Ce soir à l’espace Saint-Nazaire de Sanary s’est déroulée l’inauguration de la 3ème biennale « Le bonheur est dans le hasard ». Une manifestation culturelle mettant à l’honneur la technique du Raku grâce à 14 artistes. Trois élus municipaux sont présents pour donner le coup d’envoi : Patricia Aubert 1ère adjointe, Elyane Thibaux adjointe déléguée à la médiathèque et Eric Migliaccio adjoint délégué au sport. A partir de demain et pendant 1 mois, l’exposition en mettra plein la vue à ceux souhaitant la découvrir.

« Tu m’as donné de la boue et j’en ai fait de l’or »


« En 2016 le 1er budget de la commune est réservé à la culture. C’est un domaine d’une importance fondamentale », rappelle Patricia Aubert. Un domaine permettant aux enfants d’exercer leur regard, de leur donner un petit supplément d’âme. « Les artistes ont un sens de la couleur, de l’assemblage. Ils ne vivent pas dans le même monde que nous », exprime la 1ère adjointe avec le sourire. Et de préciser deux points importants sur le Raku : « Il est l’art de la surprise, c’est un pari pris lors de la cuisson de l’œuvre. Le Raku est également emblématique de l’art. Il se fait à partir de la terre et de cet élément naturel naît une invention remplie de créativité ». Cette transformation de la terre en œuvre d’art rappelle le principe de l’alchimiste. Patricia Aubert le comprend et cite Baudelaire : « Tu m’as donné de la boue et j’en ai fait de l’or ».

L’histoire du Raku…


La technique du Raku est née de la rencontre d’un modeste potier, Chijiro, et d’un lettré grand maître du thé, Rikyu. Les bols de Chojiro ont la spontanéité et le charme de l’irrégularité, caractéristiques du « Wabi », univers esthétique prisé dans la philosophie Zen. Rikyiu lui commande une série de bols à la beauté brute et asymétrique. Emerveillé, ce dernier accorde au potier et à ses descendants l’honneur de signer leurs œuvres du sceau portant l’idéogramme « RAKU ». À l’époque on émaillait et on cuisait son bol avant de l’utiliser pour boire le Thé. Aujourd’hui le terme « Raku » désigne tout type de poterie ou de sculpture-céramique, façonnée, émaillée et cuite selon certaines règles. Pour pratiquer cet art ancestral, la ville de Sanary offre des stages* animés par les artistes Nicole Dubois et Benoît de Souza. Ce dernier conclut : « Sanary est en passe de devenir une ville d’artistes ».

, le 15 avril 2016

*Les ateliers se tiennent le samedi 23 et le dimanche 24 avril à l’espace Saint-Nazaire, de 10h à 12h30 et de 14h à 19h. Le nombre d’élèves de ces ateliers est limité à 15 personnes. Inscriptions auprès du service culturel : 04-94-32-97-89

Plus d'infos:

Autres photos:

Patricia Aubert au micro lors de l'inauguration. Benoît de Souza, artiste exposant.
Patricia Aubert au micro lors de l'inauguration.