Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Une première dans le Var : le parcours de pêche en...
Le 16. avril 2016 à 19h46

Ouest Var Animations Une première dans le Var : le parcours de pêche en famille sur la Reppe

Décidé par le Conseil Municipal et mis en place en 2015, sur les bords de la Reppe, le parcours de pêche en famille, le tout premier de ce genre dans le Var, a été inauguré samedi matin par Robert Bénéventi, Maire de la commune entouré de nombreux élus et de plusieurs personnalités du monde de la pêche en eau douce.

Truites arc en ciel, blageons, gardons et autres chevesne n'ont désormais qu'à bien se tenir entre le Pont de Trisse Rattes et le Pont du Faubourg dans la Reppe, ce petit fleuve côtier qui prend sa source du côté du Beausset et se jette dans la mer à Sanary  après avoir léché les rives de Sainte-Anne d'Evenos, d'Ollioules, de Six-Fours et de Sanary (d'ailleurs, il sert de frontière entre ces deux communes) : désormais, c'est en famille qu'il est possible de traquer ces poissons d'eau douce (moyennant une carte de pêche d'un coût modeste, soit 30 €). Certains chanceux y dénicheront même des anguilles jaunes.

Le résultat d'un beau consensus


C'est en février 2015 que le parcours de pêche famille mis en place sur les bords de la Reppe a été officialisé par la signature d'une convention entre la ville, l'association de pêche « AAPPMA Le Gardon » de Toulon et la Fédération du Var pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique.

Il s'agit d'une première dans le département du Var. Cette convention tripartite, pilotée par Dominique Poggioli, a été signée par Robert Bénéventi, Maire d'Ollioules, Yannick Dandé, président de l'association de pêche «Le Gardon» de Toulon» en présence de Geneviève Barbier, adjointe à l'agriculture et responsable de l'aménagement de la Reppe, Louis Fonticelli, président de la Fédération du Var pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique et Joël Digo, président de l'Amicale de la Reppe.

Le fleuve nettoyé par l'association le tremplin


Toutes ces personnalités étaient présentes, samedi matin, aux côtés de nombreux élus du conseil municipal, pour l'inauguration, sous un beau soleil printanier, de ce magnifique et bucolique parcours dont les berges avaient été soigneusement nettoyées par les intervenants de l'association de réinsertion le Tremplin.

Comme l'a souligné Robert Bénéventi au cours de son intervention, au Pont du Faubourg, cette réalisation, inédite dans le Var, résulte de la volonté de la commune de protéger ce patrimoine précieux qu'est la Reppe, fleuve côtier qui prend sa source au puits de Massaquan, à 460 m d'altitude, sur la commune du Beausset et après 17, 6 km se jette dans la mer, après avoir traversé la commune d'Ollioules.

Une déclaration d'Intérêt Général de cinq ans


On comprendra dès lors qu'il n'est pas aisé de prendre des décisions concernant un fleuve si petit soit-il soit-il puisqu'il concerne plusieurs territoires, à la fois celui de Sud Sainte-Baume et celui de TPM où l'on n'est pas forcément du même avis, même si tout le monde est d'accord quand il s'agit de protéger la Reppe et son environnement.

C'est donc dans cette optique que la ville a œuvré pour obtenir une Déclaration d'Intérêt Général (DIG) d'une durée de cinq ans qui permet, avec les propriétaires riverains, de formaliser dans un cadre règlementaire, l'entretien du lit et des berges de la Reppe.

On peut pêcher sur 615 mètres, le long du fleuve


Et c'est sur ces bases que le maire Robert Bénéventi a souhaité que soit créé un parcours halieutique, à destination des familles, sur un linéaire de 615 mètres en amont du Pont de la RN8 (à l'entrée des Gorges) jusqu'au Pont du Faubourg, en face de l'Office de Tourisme. Ce parcours est classé en deuxième catégorie. Avec cette initiative, la ville entend ouvrir cet espace naturel à une frange de la population dûment autorisée pour la seule activité de la pêche.

Seule obligation, une carte de pêche (30 €)


Bien entendu, certaines règles sont à respecter: acquérir une carte de pêche (30 € par an) qui permettra de pêcher pour tout adhérent à l'association « Le Gardon » de Toulon, à la Fédération de pêche du Var ou à l'Entente halieutique. Il faudra également respecter le nombre de prises la réglementation en vigueur: pas plus de six truites et par pêcheur et rejeter à l'eau toute truite d'une taille inférieure à 23 cm.

Panneaux pédagogiques


Pour matérialiser ce parcours deux panneaux ont été mis en place, l'un au pont de Trisse Rattes à la Bonnefont et l'autre au pont du Faubourg. Sur celui du pont de Trisse Rattes on y décrit ce qu'est la Reppe avec les espèces halieutiques qu'elle abrite. Sur celui du Faubourg réalisé par André Lamy, on découvre des photographies de la faune et de la flore de la Reppe

Ce parcours est ouvert à tout le monde, d'où qu'il vienne

.
Reste à préciser que ce parcours est ouvert à tous, qu'ils soient d'origine ollioulaise ou qu'ils viennent d'ailleurs. Et pour ceux qui ne connaissent pas encore, le plaisir de découvrir les charmes secrets d'un village qui a su conserver son authenticité et qui ne cesse de s'embellir. Alors, à vos cannes...

F.K., le 16 avril 2016

Autres photos:

Robert Bénéventin, Maire d'Ollioules, Yannick Dandé, président du Gardon de Toulon et Louis Fonticelli, président départemental de la pêche Au cours de son intervention, Robert Bénéventi, Maire d'Ollioules avec à ses côtés Carla Pain, Maire du conseil municipal des jeunes accompagnée de ses adjoints
Robert Bénéventin, Maire d'Ollioules, Yannick Dandé, président du Gardon de Toulon et Louis Fonticelli, président départemental de la pêche