Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Après les intempéries, le temps du déblaiement et des...
Le 26. octobre 2011 à 19h22

Sanary Intempéries (suite) Après les intempéries, le temps du déblaiement et des démarches administratives

Après le phénomène météorologique spectaculaire de mardi matin qui a dévasté une centaine d'habitations et provoqué de nombreux dégâts, les services techniques étaient à pied d'oeuvre mercredi. Les propriétaires concernés par les dégâts doivent se faire connaître au plus vite auprès de la mairie.

Les services techniques étaient encore à travailler pour déblayer la voie publique mercredi.

Les services techniques étaient encore à travailler pour déblayer la voie publique mercredi.

Le phénomène météorologique de mardi matin a été particulièrement spectaculaire, provoquant d'énormes dégâts selon "un axe partant de l'avenue Frédéric Mistral, espace Victorin Blanc jusqu'à l'aire de repos de l'autoroute A50" selon une lettre envoyée au Préfet par le maire Ferdinand Bernhard. Du chemin de la Marine à Saint-Trinide, une centaine d'habitations ont été touchées, de même que des véhicules, provoquant la chute de nombreux arbres sur la chaussée. Frédéric Decker, météorologue de "meteonews", nous a décrit avec plus de précisions ce phénomène: "Il s'agit en fait d'une trombe marine qui a dégénéré en tornade de faible intensité (F1, soit des vents tourbillonnants compris entre 120 et 180 km/h) en entrant dans les terres par la baie de Portissol dans les quartiers ouest de Sanary-sur-Mer". Pour information, l'échelle de violence des tornades oscille entre F0 et F5.
Mercredi matin, l'heure était encore au déblaiement avec le concours des services techniques, du service environnement et de l'Office national des forêts. Les particuliers continuaient aussi à déblayer, tel Grégory travaillant pour le restaurant Villa Dario et qui nous expliquait: "les propriétaires ont ouvert l'affaire début septembre. Mardi matin, l'arbre du voisin est tombé sur celui de notre jardin, provoquant des dégâts sur la toiture et l'entrée de la propriété. Mais bon! On a le moral, on ouvre d'ailleurs quand même, les gens ne mangeront simplement pas en terrasse". L'établissement situé à l'entrée du chemin des Roches a subi des dégâts assez spectaculaires, notamment un portail arraché et un mur endommagé. Et les services techniques ont encore passé beaucoup de temps mercredi matin pour remettre de l'ordre.
Jean-Pierre Moulard, directeur des services techniques expliquait: "actuellement on s'occupe d'enlever tout ce qui est sur la voie publique. On effectue un état des lieux de tous les arbres qui ont été sur le trajet de ce phénomène, sur les domaines public et privé. Concernant les arbres litigieux, on va établir une expertise. On fait aussi un inventaire sur carte des parcelles touchées pour prévenir les propriétaires pas encore au courant". Le service juridique est aussi à pied d'oeuvre et il est essentiel que les propriétaires concernés par les dégâts éventuels le signalent à leur compagnie d'assurance rapidement et adressent une copie de cette déclaration de sinistre et leurs coordonnées à la mairie, le maire Ferdinand Bernhard ayant écrit au préfet pour "une demande communale de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle".
Le travail de tous ces services est loin d'être fini: il faudra bien encore une semaine pour tout déblayer.

D. D., le 26 octobre 2011

Autres photos:

Un paysage encore impressionnant chemin de la Marine.
Un paysage encore impressionnant chemin de la Marine.