Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > La tour romane au centre point de départ du récit de...
Le 11. décembre 2010 à 22h15

Sanary Grande rédaction La tour romane au centre point de départ du récit de dix concurrents

Samedi, pour le première fois la médiathèque a organisé un concours d'écriture intitulé La grande rédaction. Ce concours sera certainement reconduit compte tenu de la qualité et de la satisfaction des participants qui ont imaginé une histoire autour de la tour romane.

Sandrine de Maria, Sophie Spano, Jean Picano avec les lauréats et des participants.

Sandrine de Maria, Sophie Spano, Jean Picano avec les lauréats et des participants.

C'est lors de l'élaboration du programme de l'Université du temps libre que l'idée a germé d'organiser ce rendez-vous de la Grande rédaction. L'épreuve a été précédée d'ateliers d'écriture avec Sophie Spano, professeur agrégé de lettres modernes.
Samedi matin, ils étaient dix à concourir pour La grande rédaction, tout âge confondu, la plus jeune ayant neuf ans. Ils avaient deux heures pour imaginer une histoire, avec comme point de départ "La tour romane pour qu'elle nous conte ses contes". L'esprit était d'intégrer une histoire à Sanary, mais de laisser libre cours à l'imagination des participants, faisant de la tour romane une entité observatrice, "Sanaryens sceptiques, voulez-vous écouter le récit d'une anecdote que j'ai épiée de là-haut?...". Ce sujet en a inspiré plus d'un, et le jury composé de Sophie Spano, Jean Picano et deux professeurs de lettres eurent la tâche difficile. Sandrine De Maria, conseillère municipale et Sophie Spano ont souligné la qualité des copies rendues. Mais comme dans tout concours il a fallu des gagnants.
Un prix spécial a été décerné à la toute jeune Léa, âgée tout juste de neuf ans qui a imaginé la tour romane tentant de comprendre une commémoration du 11 novembre. Sophie Spano fut dithyrambique pour le prix jeunesse: "il aurait pu concourir dans le concours adulte tellement il semble avoir des facilités pour l'écriture". Le jeune et timide lauréat, Maxime, a reçu les compliments avec gêne, mais son talent semble avoir fait l'unanimité. 
Dans son histoire, il a imaginé une sorcière trouvant refuge dans la tour romane, un récit sombre, qui aura grandement emballé le jury. 
Au niveau des adultes, la première place fut difficile à établir. Finalement, c'est Annie Grochowski qui l'a emportée, pour un récit poétique qu'elle a qualifié d'autobiographique, "c'est peut-être grâce à la tour romane que j'habite à Sanary".
Nicole Anam a obtenu le second prix. Les participants semblaient ravis de cette expérience et très motivés pour une seconde édition.
"On réfléchit pour que vos récits soient édités, mis à la disposition du public de la médiathèque" tel est le souhait de Sandrine de Maria. Cette première édition a été une grande réussite et qui risque d'en appeler bien d’autres.

D. D., le 11 décembre 2010

Plus d'infos:

Autres photos:

Le concours s'est déroulé samedi matin. Maxime, prix jeunesse. Sandrine de Maria remet le prix à la lauréate adulte. La remise des prix s'est déroulée à la médiathèque.
Le concours s'est déroulé samedi matin.
Les plus : aimés commentés lus