Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Top départ pour Photo’med 2017
Le 19. mai 2017 à 11h11

Sanary Festival Photo Top départ pour Photo’med 2017

Jeudi, la journée inaugurale du festival de photographie de méditerranée s’est déroulée entre l’île de Bendor, qui accueille l’exposition de Sophie Zenon et Sanary, point d’ancrage du festival. Du 18 mai au 11 juin, les photographes vous donne rendez-vous pour un voyage à travers leur intimité et la méditerranée, à ne manquer sous aucun prétexte.

Devant le parvis de la Mairie de Sanary, le Saint Paul attend ses derniers passagers, direction l’ile de Bendor. A son bord, l’équipe organisatrice du Festival, les représentants de la ville de Sanary, les journalistes venus de tout horizon, les partenaires et surtout quelques artistes photographes qui exposent. Sous un soleil de plomb, tous débarquent sur l’île (Ricard) et partent à la découverte de l’exposition : Sicile, au dessous du volcan, de Sophie Zenon. Exposées dans les deux salles Patmos et Mikonos, les œuvres en noir et blanc de Sophie Zenon dévoilent un mixe de portraits et de paysages à la luminosité surprenante, associés à des photos de momies de Palerme plus vivantes que nature. Un véritable voyage dans le temps entre passé et présent, mémoire et origine, le tout présenté sur différents supports, papier, bois, cuivre, cadres miroirs… subtilement choisis par l’artiste. « Une exposition exceptionnelle », telle a été l’opinion unanime des visiteurs, repris par Philippe Sérénon, co-fondateur du festival, lors de son discours inaugural au petit Galli.

L’après-midi se poursuit avec une présentation du festival au Petit Galli en présence de Ferdinand Bernhard, maire de Sanary


Après une agréable pause déjeuner au restaurant Le Grand Large, l’occasion de faire plus ample connaissance avec tout ces passionnés d’art, il est déjà l’heure de reprendre la mer vers de nouveaux horizons à la découverte des nombreuses expositions parsemées dans le centre de Sanary. Mais avant de faire le tour des expos, un petit détour par le Théâtre Galli s’impose. Ici, le maire de Sanary salue l’ouverture du festival et l’arrivée des artistes rappelant que «  la culture est le premier budget de la ville » et « combien il est important de donner du plaisir au plus grand nombre tout en partageant des émotions ». Un festival qu’il soutient depuis sa création, il y a sept ans, en mettant à disposition des salles d’expo et des équipes.

Un festival entouré de partenaires fidèles…


A son tour, Philippe Sérénon, remercie tour à tour les partenaires qui ont rendu possible cette aventure notamment Ricardo Vasquez, la Famille Ricard, L’Hôtel des Arts de Toulon, La Maison Européenne de la photo, le théâtre de la Liberté et ses partenaires opérationnels tels que Canson, les laboratoires photo Dupon et Aza, Sigma et la SNCF Gare et Conexion. Sans oublier le Ministère de la Culture qui a permis, cette année, une extension du Festival à Marseille. La maison du papier à retenu une attention particulière. En effet « pas de photo sans papier »… Même si à l’heure du numérique, les différents supports d’impression ne manquent pas, le papier reste la forme la plus répandue. Ainsi, Canson, qui a fêtée ses 150 ans, partenaire de Photomed depuis sa création, a su créer un papier à l’image du photographe et a reçu le prix international Tipa 2017 de l’innovation du « meilleur papier photographique jet d’encre ».

… et d’artistes talentueux : Sur fond de Méditerranée, le festival 2017 est à l’heure « des découvertes et des redécouvertes »


Mais l’organisation de ce merveilleux festival de l’image ne peut se faire que grâce aux artistes qui cette année invitent le visiteur à entrer dans un univers très poétique. Au détour des ruelles de la ville, sur le port, les œuvres se découvrent avec curiosité, comme celles d’Hélène David et Flore, à la maison Flotte, Michaël Duperie et son voyage d'Ulysse en Méditerranée à l’Atelier d’artiste. Sans oublier Hans Silvester, exposé dans les allées d’Estienne d’Orves et Sophie Zenon à Bendor. Un hommage à Gérard Rondeau, présenté en 2012 à Photomed, est rendu à la salle Barthélémy de Don. « Disparu trop tôt en 2016, il a légué à la Maison Européenne de la Photographie une collection personnelle qui est exposée ici », explique Philippe Sérénon. A découvrir également l’installation des photos des lauréats du concours LensCulture sur le parvis de la mairie, installée par Bertrand Lesort, ancien officier de marine et photographe autodidacte. Parmi les lauréats, Sandy Ott, originaire de la région, a été récompensée pour une photo issue de son journal intime, une jeune artiste à suivre…

De Sanary à Toulon en passant
par Marseille, Photo’med s’étend


Comme chaque année, un antenne de Photo’med est déployée à Toulon à l’Hôtel des Arts avec, dès vendredi, le vernissage d’une exposition majeure de Bernard Plossu, grand photographe voyageur, qui livre ici un travail en noir et blanc d’instant et de transit en Méditerranée. Puis, nouveau lieu d’exposition, le Liberté, scène nationale, accueille une exposition de Zineb Dédira. Enfin, Photo’med envahit Marseille où des expositions se répartissent entre la Villa Méditerranée, le Mucem, la Friche Belle de Mai et le Frac jusqu’au 13 août.

Amateurs, passionnés ou simple curieux et passagers, ce festival est une rencontre avec l’art photographique, avec des lieux, des époques, des cultures et des habitants de Méditerranée à pénétrer absolument le temps d’une balade, seul ou en famille. C’est aujourd’hui que le voyage commence et ce jusqu’au 11 juin à Sanary et jusqu’au 13 août à Marseille pour ceux qui veulent prolonger cette évasion.

Clémentine Ortega, le 19 mai 2017

Festival Gratuit
Du 18 mai au 11 juin à Sanary et Toulon
Carte des expos disponible en Mairie et office de tourismes et sur les lieux d'exposition.
Jusqu'au 13 août à Marseille

Plus d'infos:

Autres photos:

En route vers Bendor Arrivée sur l'île de Bendor pour le vernissage de l'exposition de Sophie Zenon Exposition de Sophie Zenon à Bendor Aux côtés de  Gilles Grandguillotte, directeur des Opérations de la société Paul Ricard, Sophie Zenon, Philippe Sérénon, directeur artistique et co-fondateur du festival et Laura Serani, commissaire d’exposition.
En route vers Bendor
Les plus : aimés commentés lus