Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Départs de caravanes, et mise en place de nouvelles...
Le 7. juillet 2013 à 20h23

Sanary Faits divers Départs de caravanes, et mise en place de nouvelles dispositions pour empêcher d'autres arrivées

Ce dimanche fut à nouveau mouvementé. Plusieurs caravanes ont quitté le site du Colombet et toutes sont parties du stade de la Guicharde. Comme pour Péchiney, la municipalité a filtré les sorties pour empêcher la venue d'autres caravanes.

Départ des gens du voyage au stade de la Guicharde.

Départ des gens du voyage au stade de la Guicharde.

Le Colombet


Sur les quelques 60 caravanes présentes au Colombet, la grande majorité d'entre elles a quitté le site dimanche. Toute la journée tractopelles et policiers municipaux se sont activés afin de prévenir d'autres arrivées. Le maire Ferdinand Bernhard présent sur le site avec Roger Carpentier, Patricia Aubert et Jean Brondi a fait mettre en place des tranchées sur l'ensemble du terrain. Ce dernier nous répétait: "c'est vraiment une situation intenable et intolérable, on ne peut pas accepter ces situations d'occupations illégales qui se renouvellent à l'infini".

"On en a marre de passer pour les méchants"


Il restait encore autour de dix caravanes en fin d'après-midi, les gens du voyage présents nous disaient: "on va rester et attendre le référé de mardi. Nous, on en a marre de passer pour les méchants, alors que pratiquement aucune commune du département ne respecte la loi pour nous accueillir, et on a l'impression qu'on ne nous veut pas, regardez l'aire de TPM à Six-Fours qui est fermée depuis un an, soit disant à cause des inondations. Et référez vous à la loi Besson de 1990 qui obligeait les communes de plus de 5.000 habitants à disposer de terrains aménagés pour nous accueillir, il ne s'est rien passé depuis plus de 20 ans".

"Personne ne prend ses responsabilités"


Pour Ferdinand Bernhard sa position demeurait toujours la même: "tout cela n'est qu'hypocrisie, tout le monde se renvoie la balle et on a l'impression que tout est fait pour faire le jeu du Front National. On sait très bien et les gens du voyage le savent aussi, que le schéma départemental nous impose seulement une trentaine de places sur notre commune, et qu'est-ce que cela changera dans la mesure où ils viennent à 50, 100 caravanes? On revit constamment les mêmes choses, on se retrouve prisonnier, dans l'attente des jugements qui mettent toujours autant de temps à tomber, et bizarrement on gagne à chaque fois, il y a quelque chose qui cloche, on voit surtout que personne ne prend ses responsabilités".

La Guicharde


Vers 16 heures, cette fois à la Guicharde, après le départ de quelques caravanes, la police municipale s'est postée à l'entrée du parking, dans l'attente du départ de l'ensemble des gens du voyage qui avaient jusqu'à mardi pour quitter le site, après la prononciation du jugement en milieu de semaine. L'objectif était une nouvelle fois d'éviter l'entrée d'un nouveau groupe. Le maire a donné quelques indications au responsable des services techniques pour bloquer certains accès et constatait: "la pelouse semble fichue, ça va coûter des milliers d'euros, c'est désarmant. Depuis près de 25 ans, on lance des procédures pour vol d'eau et d'électricité, dégradations, et bien sûr ça n'aboutit jamais. C'est impensable". Les agents de la police municipale avec leur responsable Thierry Febbrari sont restés en poste jusque dans la soirée, alors que les départs ont commencé vers 18h30. A 19h30 les quelques cent caravanes quittaient totalement le stade. Les agents des services techniques et les gardiens ont mis en place les arrosages sur la pelouse, tandis que le maire mettait un dispositif pour empêcher toute nouvelle venue de caravanes. Et dès ce lundi, d'autres aménagements seront effectués.

D.D, le 07 juillet 2013

Autres photos:

Au Bois du Colombet, le maire avec élus et agents communaux a fait réaliser des tranchées, pour éviter d'autres arrivées. A La Guicharde. Plusieurs caravanes avaient déjà quitté le stade en milieu d'après-midi. Départ des caravanes au stade de la Guicharde.
Au Bois du Colombet, le maire avec élus et agents communaux a fait réaliser des tranchées, pour éviter d'autres arrivées.