Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Une grève de la faim dans l'espoir que se concrétise...
Le 29. octobre 2012 à 20h26

Sanary Fait divers Une grève de la faim dans l'espoir que se concrétise l'adoption d'un enfant Burkinabè

Bernard Valgaeren attend depuis des années que l'adoption du jeune burkinabè Jean Eudes se concrétise. Mais l'administration bloque, il entame ainsi une grève de la faim au kiosque à musique.

Bernard Valgaeren (à gauche) avec son comité de soutien.

Bernard Valgaeren (à gauche) avec son comité de soutien.

L'histoire est longue et compliquée. Elle débute en 2003 au Burkina Faso lors d'un voyage humanitaire. Bernard Valgaeren créera dès son retour l'association Amitiés Solidarité France Afrique pour aider à la scolarité de jeunes au Burkina Faso et au Bénin. Il y aura fait aussi la rencontre d'un petit Jean Eudes. Et au fil des voyages des liens se créent, jusqu'en 2006 où le petit "manifeste le souhait d'être adopté". Sa famille y est également favorable. Mais depuis 2007, divers blocages de l'administration n'ont pas permis cette adoption alors que Bernard semble avoir tous les éléments en sa faveur comme un agrément du conseil général du Var (2008), un acte notarié de la famille du petit et même un jugement favorable délivré par le Tribunal de Grande Instance de Koudougou.
Depuis 2008 l'adoption est bloquée et visiblement ce professeur de Physique à la Garde commence à désespérer d'obtenir gain de cause. Il a écrit une lettre au président de la république pour l'alerter sur son cas, soulignant être "désespéré devant les blocages administratifs qui n'ont pas lieu d'être dans un état de droit".
Dans l'attente que son dossier avance, il a entamé depuis dimanche une grève de la faim dans la commune où il vit à Sanary, et a posé sa tente au Kiosque à Musique. Les passants pourront signer sa pétition et avoir plus d'éléments sur cette longue histoire. Voir également ici: http://adoptionjeaneudes.wordpress.com/

D.D, le 29 octobre 2012