Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Entre littérature et art
Le 28. juin 2016 à 20h23

Sanary Vie de la cité Entre littérature et art

Cet après-midi à l’école Jean-Michel Cousteau de Sanary se sont déroulées deux événements. La remise de dictionnaires aux élèves de CM2. Puis l’inauguration du projet terminé de fresques murales.

L'ensemble des 88 élèves ayant reçu un dictionnaire cette année.

L'ensemble des 88 élèves ayant reçu un dictionnaire cette année.

Les élèves de l’école Jean-Michel Cousteau sont à l’honneur cet après-midi. Le maire de Sanary, Ferdinand Bernhard, est venu remettre des dictionnaires aux CM2 de l’école. Il est accompagné de Philippe Von Euw adjoint à l’éducation. Dans un autre temps dans la cantine de l’établissement, des fresques sont inaugurées. Un projet réalisé par Sylvie Di Scala, artiste peintre, avec l’aide de tous les élèves.

Une édition imprimée et numérique


« Depuis 14 ans la commune de Sanary offre aux élèves de CM2 un dictionnaire pour marquer officiellement son passage en sixième et l’encourager dans la poursuite de ses études », explique le maire. A l’école Jean-Michel Cousteau ce sont 88 élèves équipés. En tout 171 enfants reçoivent un dictionnaire sur les trois établissements sanaryens. Le coût de l’opération s’élève à 3487€ cette année. « Le Robert illustré 2016 et son dictionnaire internet est offert aux CM2 », indique Ferdinand Bernhard. L’ouvrage comporte une édition imprimée et une autre numérique accessible par une clé USB. Cette dernière comporte des photos, des vidéos sur l’histoire et le patrimoine ainsi que des dossiers thématisés.

« Laisser les dessins en l’état »


L’autre événement de l’après-midi est artistique. Il associe tous les élèves de l’école, impliqués dans la création d’une fresque. « Le projet est né avant Noël. J’ai fait le tour des classes en demandant aux élèves de réaliser des dessins sur le thème de leur choix », exprime Sylvie Di Scala avec le sourire. L’artiste peintre récupère 400 dessins et les classe par thème. Elle confectionne ensuite un panneau que les enfants reproduisent à partir de janvier. « J’ai laissé les dessins en l’état, je ne voulais pas y apporter ma touche personnelle. Je souhaitais qu’on visualise un dessin de CP ou de CM2 », renseigne l’artiste. La dernière étape est celle de la peinture afin de donner vie aux fresques. Une manière pour les élèves de laisser une trace dans l’école qui les accueille durant 5 ans.

, le 28 juin 2016

Autres photos:

On est fan de son dictionnaire ! Le maire de Sanary Ferdinand Bernhard devant son auditoire... captivé. Une partie des élèves ayant participé aux fresques avec au fond Sylvie Di Scala, l'artiste peintre.
On est fan de son dictionnaire !
Les plus : aimés commentés lus