Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Table ronde autour des finances
Le 4. mars 2015 à 11h31

Sanary Elections départementales Table ronde autour des finances

Ferdinand Bernhard et Laetitia Quilici organisaient mardi soir au Petit Galli, en présence de leurs suppléants Isabelle Decitre et Richard Tognetti, une table ronde sur les finances du département.

Après l'environnement et la sécurité, la troisième table ronde pré-électorale des candidats Ferdinand Bernhard et Laetitia Quilici portait sur les finances du Conseil Général (bientôt Conseil Départementall). Dans un exposé concis appuyé par quelques chiffres représentatifs de la santé financière du département, les deux candidats ont voulu rassurer le public présent malgré le contexte national tendu : « La situation du département n'est pas du tout inquiétante, elle a été meilleure. La difficulté aujourd'hui est qu'on nous prend de plus en plus d'argent et que l'on nous en redistribue de moins en moins. Il y a un vrai problème de gestion des finances publiques au niveau de l'Etat. La dotation Globale de fonctionnement versée par l'Etat est nettement inférieure dans le Var par rapport aux autres départements. »

Une situation financière «bonne»


A ceux qui veulent alarmer les électeurs, Ferdinand Bernhard voulut répondre que le Conseil Général ne disparaîtrait pas à l'horizon 2020, et que l'on continuerait a prêter au département car sa situation financière était bonne. Une situation qui se mesure certes par la dette par habitant mais surtout par sa capacité de désendettement : «et celle du Conseil Général est inférieure à 8 ans, nous sommes donc loin du chiffre 'fatidique' de 15 ans.»
Autre bon baromètre, « le département n'a aucun emprunt toxique, pas plus que Sanary. »

Dépenses sociales à la hausse


Les quatre grandes missions du Conseil Départemental sont les routes, les collèges, le social et l'aide aux communes et inter-communalités. Une subvention est également versée au service départemental d'incendie et de secours pour moitié par le département, pour l'autre moitié par les communes (1 million € par an pour Sanary).  
Il insista sur la période compliquée que traversaient les collectivités et les départements, l'Etat donnant de moins en moins d'argent et ayant repris aux départements les droits de mutation. « Le Conseil Général voulant freiner les dépenses a moins investi ces dernières années. Mais la moitié du budget du département qui est de 1,2 milliard est consacrée aux dépenses sociales. Et dans un contexte de crise et de chômage ces dépenses iront crescendo ; il faut donc être extrêmement vigilant et réduire la fraude. Ceci est mon souhait mais ce ne peut pas être un engagement car nous ne pouvons pas être derrière chaque personne et chaque dossier »

Désengagement de l'Etat


Laetitia Quilici rejoint Ferdinand Bernhard  : «La situation du département est saine mais elle est plus tendue que ces dernières années car les dépenses augmentent et les recettes diminuent, et nous dégageons moins d'autofinancement pour les investissements. Depuis 2004 l'Etat a transféré au département les financements des allocations sociales (RSA, APA, et la Prestation compensation du handicap). L'Etat s'était engagé à rembourser ces sommes à l'euro près mais l'on remarque aujourd'hui qu'il s'est aussi désengagé sur ce point. Avec l'augmentation du chômage nous avons 34 000 allocataires dans le Var (environ 4 millions d'euros distribués) et nous ne pouvons pas laisser les gens sur la route . Il faut souligner aussi que l'Etat fixe l'augmentation des allocations et le Conseil Général ne peut rien faire, à part subir. Les dépenses de personnel (5600 agents) sont maîtrisées avec une augmentation de 2,5% par an. Tout ceci explique l'augmentation des dépenses de fonctionnement.
Et de conclure : il faut trouver des solutions innovantes, il faut mutualiser les services publics, et travailler sur des projets de territoires pour mutualiser les actions et ne pas les additionner. Il faut travailler en partenariat avec les villes, les intercommunalité et le département pour que leurs actions soient complémentaires »

Prochaine Réunion Publique des candidats: le 7 mars à 10h30 au Théâtre Galli

A.I, le 04 mars 2015

Autres photos: