Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Première réunion de campagne pour le groupe de Ferdinand...
Le 14. janvier 2015 à 17h06

Sanary Elections départementales Première réunion de campagne pour le groupe de Ferdinand Bernhard

Les élections départementales ont pris leur envol. Mardi matin, Ferdinand Bernard officialisait sa candidature et présentait ses colistiers. Le soir même, leur première table ronde avait pour but d’expliquer l’importance de ce vote.

Mardi 13 janvier, à 10h, Ferdinand Bernhard, maire de Sanary, président de Sud Sainte Baume et Conseiller Général, accompagné de Laetitia Quilici, première adjointe à la mairie de Bandol et vice-présidente de Sud Sainte Baume, ont officialisé leur candidature aux élections départementales, dans le canton de Sanary/ Bandol/Ollioules et Evenos. Le député/maire de Six-Fours, Jean-Sébastien Vialatte était présent, pour appuyer cette candidature, validée par l’UMP. L’équipe est composée de Ferdinand Bernhard, Laetitia Quilici, Richard Tognetti et Isabelle Decitre, puisqu’il s’agira d’élire deux conseillers généraux et deux suppléants, lors de l'élection départementale des 22 et 29 mars prochains.

23 n’est pas 43


Le soir même, au Petit Galli, à Sanary, ils ont conviés la population à une table ronde sur le thème de l'élection départementale, le nouveau découpage des cantons et les enjeux. Richard Tognetti excusé, ce sont donc Ferdinand Bernhard, Laetitia Quilici et Isabelle Decitre, qui ont expliqué leur motivation et répondu aux questions de la centaine de personne présente. Dans l’assemblée, il y avait aussi de nombreux membres de l’équipe municipale de la ville, venue soutenir son maire et ses alliés.
Dans une première partie très pédagogique, Ferdinand Bernhard a expliqué le nouveau découpage du département, qui passe de 43 à 23 cantons. Par contre, il y aura 46 élus au lieu de 43, avec 2 élus par cantons, ce que faisait remarquer le maire de Sanary : « Pour remporter le département, ce sera donc plus serré à cause de cette différence ».

« Il faut voter »


Il expliquait ensuite l’intérêt de donner de l’importance à cette élection : « Le Conseil Général, c’est une institution locale de grande importance. La moitié de son budget est consacrée à l’aide sociale de proximité. Même si elle ne peut pas tout régler au quotidien, elle règle d’autres problèmes de tous les jours comme les améliorations de la circulation. L’élection au Conseil Général, c’est important ! La seule chose que je crains, c’est l’abstention et le vote protestataire. »
Ferdinand Bernhard a ensuite présenté Laetitia Quilici et Isabelle Decitre. « Pour la ville de Bandol, c’est une chance que Laeticia Quilicci ait accepté d’être candidate avec moi », dira-t-il. Cette dernière prit ensuite la parole : « Si je m’engage, c’est pour le coté humain et parce que le département, c’est la proximité. Quant à ceux qui me reprocheraient un cumul de mandat, je répondrai que cette action est complémentaire à l’élection municipale. Pourquoi faut-il aller voter. ? Parce que c’est pour nous, pour notre vie de tous les jours».
Isabelle Decitre pour sa part, a salué les compétences de l'équipe : « Avec Ferdinand Bernhard et son entourage, j’ai rencontré des gens simples et compétents et j’ai beaucoup appris dans le respect et la concertation. »

Questions réponses


De questions, il y en eut que très peu, deux exactement, purement techniques. Cela prouve en tout cas que l’exposé était complet. Dans les semaines à venir se dérouleront des réunions à thème, réunions de quartier et réunions chez l’habitant, complétées par une réunion par commune. La première réunion de quartier se déroulera à Bandol, le 24 janvier prochain à 9h30 (rond-point Carrefour Market de Bandol).

PH, le 14 janvier 2015

Autres photos:

Isabelle Decitre, Ferdinand Bernhard, Cécilia Quilicci
Isabelle Decitre, Ferdinand Bernhard, Cécilia Quilicci