Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Michel Rouvier en campagne
Le 5. mars 2011 à 19h36

Sanary Elections cantonales Michel Rouvier en campagne

Le candidat socialiste organisait samedi matin une rencontre à l'épicé café. L'occasion de rencontrer la population et présenter les grandes lignes de son programme.

Michel Rouvier entouré de Mireille Peirano (à droite), la suppléante Catherine Marchal (tout à gauche) et de militants.

Michel Rouvier entouré de Mireille Peirano (à droite), la suppléante Catherine Marchal (tout à gauche) et de militants.

Michel Rouvier se présente pour le parti socialiste au canton d'Ollioules avec comme suppléante Catherine Marchal, conseillère municipale d'opposition à Ollioules. Le candidat part de ce postulat: "nous sommes en désaccord avec la gestion actuelle du conseil général par la majorité départementale". Son équipe mène une campagne "pédagogique" et de "proximité" en expliquant aux administrés le rôle du conseil général au travers de distribution de tracts et de rencontres populaires. Le candidat s'engage "à mettre en oeuvre une politique de soutien au logement social, aujourd'hui abandonnée par l'ensemble de la droite départementale au mépris de la loi SRU". Sa priorité reste l'emploi et il entend développer en partenariat avec le Conseil régional "le micro crédit personnel ou professionnel, le développement de nos entreprises et l'investissement en direction des PME...". Le candidat s'engage à "aider les associations face au désenaggement de l'Etat", "défendre un service public de proximité".
Son programme met aussi en valeur l'accès à l'éducation, à la culture et aux sports, l'écologie et le développement durable: "tous les bâtiments dépendant du Conseil général seront progressivement convertis en éco-bâtiments pour réduire l'émission de gaz à effet de serre". Il revient aussi sur la réforme des retraites et propose d'assurer "le maintien à domicile des personnes âgées qui le souhaitent avec un plan d'aménagement de l'habitat individuel, un renforcement des services d'aide à domicile, la généralisation des systèmes de télé assistance....". Il entend aussi "rétablir l'accès à la santé pour tous", en soutenant notamment l'ouverture de maisons de santé et il souhaite "permettre aux personnes en situation de handicap d'accéder à l'autonomie".
Le candidat est confiant et ne s'inquiète pas plus que ça de l'abstention: "je pense qu'on pourra profiter de la division entre les candidats de la majorité départementale et nous avons nos chances pour être au second tour". Michel Rouvier a apprécié la visite de François Hollande au Palais Neptune à Toulon: "lui même est président du Conseil général de Corrèze, il a permis de nous insuffler toute son énergie et donner de l'importance à une élection ignorée des médias nationaux". Michel Rouvier affiche les soutiens de Mireille Peirano, vice-président de la région PACA, de Michel Vauzelle ou, localement, de Didier Tourancheau, "leader de l'opposition municipale à Sanary" et Claude Vincensini. Le candidat fustige également le bilan de Ferdinand Bernhard, en relevant ses promesses de campagne "non tenues comme la rénovation du collège Raimu à Bandol".
Michel Rouvier n'est pas un novice: outre les élections municipales de Sanary, il s'était déjà présenté en 1998 sur le canton d'Ollioules et avait recueilli 26,30% des voix au premier tour et 33,03% au second tour.
L'équipe de campagne poursuivra les rencontres avec les adminsitrés, il en est prévu une le samedi 12 au Broussan, et son blog informera des suivantes: http://rouviermichel.over-blog.com

D.D, le 05 mars 2011