Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Christian Kalac présente son programme au Galli
Le 5. mars 2011 à 11h38

Sanary Société Christian Kalac présente son programme au Galli

Le candidat désigné par l'UMP pour le canton d'Ollioules donnait vendredi soir une réunion publique au théâtre Galli en présence notamment des députés J-S Vialatte et P.Vittel.

A la fin de la réunion, tous les élus montèrent sur scène autour du candidat UMP Christian Kalac.

A la fin de la réunion, tous les élus montèrent sur scène autour du candidat UMP Christian Kalac.

Christian Kalac dirige les coopératives agricoles de Sanary et Six-Fours et se présente pour la première fois à une élection. Sa suppléante se nomme Lyliane Jean, retraitée après avoir travaillé au conseil général du Var à la direction de la Solidarité, à l'Insertion d'abord, puis à l'Aide sociale ou encore à l'Enfance.
La réunion de vendredi soir était parfaitement orchestrée avec l'arrivée de Christian Kalac du haut de la salle sous les applaudissements, en musique pour un public tout acquis à sa cause. Le candidat se félicitera de la présence "de près de 400 personnes dans une période de vacances scolaires" et pour des élections cantonales. Cette réunion visait à légitimer ce candidat de la majorité départementale en faisant une démonstration de force avec la présence de nombreux élus de Six-Fours, d'Ollioules (premier adjoint), Draguignan ou encore les maires de Bandol (Christian Palix), de Saint-Mandrier (Gilles Vincent.).et bien évidemment les députés Jean-Sébastien Vialatte (7ème circonscription) et Philippe Vitel (2ème circonscription).
Le jeune candidat débuta par une énumération de tous ses soutiens, en mettant les choses au point: "Hubert Falco s'est excusé de ne pas être présent ce soir...eh oui, Hubert Falco soutient le candidat UMP Christian Kalac". Il en remettra une couche plus tard en rappelant: "mon investiture a fait l'unanimité au sein de l'UMP; il n'y a aucune ambiguïté possible dans cette élection cantonale, il n'y a qu'un candidat soutenu par la majorité départementale". Jean -Sébastien Vialatte prit ensuite la parole: "j'ai voulu pour cette élection faire la promotion d'une nouvelle génération avec Sandra Torres, Joseph Mulé et Christian Kalac". Après l'avoir félicité pour la qualité de sa campagne et son enthousiasme le député-maire ajouta: "lorsqu'il m'a demandé si j'accepterais d'appuyer sa candidature, je lui ai posé une condition: je ne veux pas d'une campagne polémique.. assez de ces tracts diffamatoires, des dénonciations, arrêtons de polluer tout ça par des cochonneries, restons dignes". Philippe Vitel, député de la 2ème circonscription rappela lui ses attaches à Sanary et eut une pique pour Ferdinand Bernhard sans le citer: "je me rappelle des conseils municipaux qui se tenaient au Petit Galli lorsque ma femme était conseillère municipale d'opposition entre 95 et 2001: j'ai assisté à une façon de faire de la politique qui ne nous semble plus acceptable". Il afficha son soutien et sa confiance envers Christian Kalac.

Christian Kalac a présenté les grandes lignes de son programme


Après que Lyliane Jean ait présenté à l'assistance son parcours professionnel, Christian Kalac évoqua d'abord son activité professionnelle et la très bonne santé de sa coopérative agricole, soulignant que "plus de 85% des produits fournis aux agriculteurs de notre canton sont bio". Il appela tout le long de son discours à la mobilisation dès le premier tour et fit un tour d'horizon en partant de ce postula:" nous avons pris beaucoup de retard sur notre canton" et de lancer des piques sur "le candidat sortant", en prenant soin de ne jamais le citer:
"il n'a participé qu'à 40% des assemblées... et à aucune réunion de la majorité départementale" sous entendant que Ferdinand Bernhard n'en faisait pas partie et avançant qu'il apparaissait plus comme un conseiller général d'opposition, ce qui aurait eu pour conséquence, "une baisse de la part dévolue au canton". Christian Kalac mettant en avant que lui serait disponible et pourrait travailler tout naturellement avec la majorité départementale: "mais je vous rassure, nous ne sommes pas ennemis avec le maire de Sanary, nous pourrons travailler ensemble" , si le candidat UMP était élu au conseil général.
Le programme du candidat aborde plusieurs axes, autour de l'économie: commerce, artisanat, agriculture, tourisme; autour de l'éducation, de la culture et du patrimoine, de l'aménagement de l'espace et de l’équipement ou de l'action sociale et sanitaire. Il sera aussi le candidat du développement durable, en lien à ses actions menées dans sa coopérative.
Dans le détail, retenons qu'il entend développer les pistes cyclables, regrettant le retard pris dans le canton, il s'est engagé à relancer le projet de rénovation du collège Raimu, stipulant que le candidat sortant "n'avait pas tenu sa promesse". Il s'attaqua également à Escota, géré "par des fonds de pension" et responsable de la dangerosité des routes départementales, critiquant le fait que l'échangeur de Bandol-Sanary soit payant et créant des embouteillages à la sortie suivante: "le Conseil général financera une partie du futur échangeur autoroutier et il faudra mener une réflexion sur la gratuité ou une diminution du coût sinon les gens ne le prendront pas". Il proposa un travail en corrélation avec toutes les communes de l'Ouest-Var pour développer un tourisme de qualité. Au niveau du social, il avança la nécessité de maîtriser les dépenses et en donner à "ceux qui en ont vraiment besoin" et de donner l'exemple de commerçants qui ne s'en sortaient plus mais qui n'avaient pas droit au RSA.
Le programme du candidat est disponible sur son site internet. Il donnera une conférence le vendredi 11 mars à la salle des fêtes d'Ollioules à 18h30.

D.D, le 05 mars 2011

Autres photos:

Arrivée du candidat sous les applaudissements. Jean-Sébastien Vialatte. Christian Kalac. Philippe Vitel.
Arrivée du candidat sous les applaudissements.