Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Une nouvelle équipe à l'Hostellerie la Farandole
Le 29. juillet 2012 à 12h38

Sanary Eco-échos Une nouvelle équipe à l'Hostellerie la Farandole

Du changement avec l'arrivée du chef (Lyes Abidi) et de Karl Ruiz, directeur des restaurants à l'Hostellerie. Une nouvelle carte, un menu midi à 32 euros et de savoureuses ambitions!

Lyes Abidi et Karl Ruiz nouvellement arrivés à l'Hostellerie la Farandole qui prend avec eux un virage à 180°.

Lyes Abidi et Karl Ruiz nouvellement arrivés à l'Hostellerie la Farandole qui prend avec eux un virage à 180°.

Ouvert depuis moins d'un an l'Hostellerie la Farandole (4 étoiles) a pris ses marques, et déjà un nouveau souffle y règne. Il y a beaucoup de changements et cette nouvelle orientation devrait rapidement porter ses fruits.
Dans les grandes lignes, le Panoramic propose désormais des tapas chauds et froids et des cocktails et ce, tout au long de la journée jusqu'à tard le soir. De quoi passer un bon moment entre amis, en surplombant la baie de Bandol, une vue imparable.
Le restaurant la Gorguette a pris un virage à 180 degrès en proposant le midi un menu à 32 euros, qui change chaque semaine. Le soir, place aux plaisirs à la carte et à un menu à 75 euros. Certaines arrivées ont permis cette nouvelle orientation, avec en premier lieu le chef Lyes Abidi, tout récemment auréolé d'une étoile au guide Michelin à "l'Hostellerie du Château" à Bar sur Loup. Plusieurs grandes maisons et grands noms à son actif: du Majestic au Royal Gray à la Palme d'Or (hôtel Martinez) en passant par la Coupole à Monaco. Il aura eu des mentors de renom comme Didier Aniès, meilleur ouvrier de France en 2000 et qui a collectionné les distinctions. Mais Lyes Abidi n'est pas du genre à étaler son joli parcours. De nature discrète, sa seule ambition est de servir des produits de qualité, et de privilégier la simplicité dans l'assiette. Pas de titre à rallonge pour les plats à la carte, ici l'assiette se suffit à elle seule. Le nouveau menu du midi à 32 euros, qui propose deux entrées, deux plats et deux desserts au choix devrait faire fureur: "il s'agit de faire découvrir ma cuisine, en utilisant des produits d'apparence simple, mais toujours de prime fraîcheur. En changeant toutes les semaines, cela me permet de laisser libre cours à ma créativité, j'ai envie de m'inscrire dans la durée".
L'autre arrivée notoire est celle de Karl Ruiz à la direction des restaurants "et plus", s'amusait à dire Lionel Fahy (président directeur général SAS la Farandole). Son CV est tout aussi conséquent, de Paris à Monaco, jusqu'au Romano à Cassis. Il connaît parfaitement son métier et entend aussi mettre sa patte: "on ne veut pas courir après les distinctions, les guides. L'objectif est simplement que le client ressorte satisfait, et que tout le monde vienne à l'hostellerie. On ne veut pas d'une clientèle élitiste, mais faire plaisir au plus grand nombre, d'où la mise en place de ce menu à 32 euros". Le restaurant est ouvert midi et soir, 7 jours sur 7, et depuis l'arrivée du nouveau chef le 10 juillet, on sent une certaine ferveur autour de cette table qui pourrait compter dans le paysage culinaire local, l'objectif affiché étant la régularité et l'accueil. Le prix du menu d'apparence peu cher pour ce type d'établissement n'enlève rien à la qualité des plats proposés: durant la semaine du 23 juillet on pouvait par exemple déguster un "oeuf cocotte, copeaux de truffes d'été, salade de haricots verts", la pêche du moment ou "une entrecôte grillée, sauce béarnaise à la moutarde violette, légumes croquants", "carpaccio d'ananas à la coriandre, biscuit cuiller"... Faire bon pour un prix raisonnable, c'est bien possible, quand on a aux fourneaux un chef maniant avec dextérité les cuisssons, et ne faisant aucune concession sur la qualité des produits. A suivre car le restaurant de la Gorguette pourrait bien s'attirer les honneurs de quelques guides de référence.

D.D, le 29 juillet 2012

Plus d'infos:

Autres photos:

L'Hostellerie. Exemple de plat du nouveau chef (photo DR). Dessert (photo DR).
L'Hostellerie.