Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Le Brusc > Ben Harper sonne la fin des Voix du Gaou en beauté
Le 29. juillet 2012 à 19h02

Le Brusc Concert Ben Harper sonne la fin des Voix du Gaou en beauté

Ils étaient plus de 7000 hier soir à s’être déplacés pour assister au dernier concert du festival bien aimé des mélomanes amoureux de nature. Ben Harper a clôturé cette 16ème édition dans la douceur et la volupté.

Douceur et volupté sont des termes bien choisis pour expliquer à ceux qui auraient été absents, la raison pour laquelle ils étaient si nombreux a venir se masser tranquillement dans la fosse de la grande scène hier soir. La lente progression des festivaliers au bord de l’eau, qu’elle se soit faite à pied ou en navette, a fait son œuvre. Dès 20h30, le groupe Hannah, assez rock pop dans l’ensemble, a pu se régaler d’un public calme et détendu. Tous attendaient patiemment et avec une pointe de rêverie dans le regard l'entrée en scène de Ben Harper.
Ce compositeur interprète américain de 42 ans est loin d’être un novice: 15 albums à son actif et des centaines de concerts à travers le globe. Le Gaou avait devant lui hier un maître à chanter, un virtuose du frisson musical, un chef d’orchestre du poil qui se hérisse.
Et c’est avec beaucoup de tendresse qu’il a caressé chaque âme venue vibrer au son de ses multiples cordes; car au delà d’être un excellent guitariste (on a pu l'entendre maîtriser tous les styles, folk rock, gospel, funk ,reggae), c’est avant tout un merveilleux chanteur à la voix forte et suave à la fois.
Le sentiment de satisfaction était entier parmi les spectateurs à la fin du concert. Pour Anthony « c’était parfait en tout point, je peux mourir tranquille » et d’ajouter: « c’est le plus bel endroit du monde, c’est Ben (Harper) lui même qui le dit ». Axel et ses amies avouaient qu'ils n'étaient "pas tous fans avant" mais qu'ils l'étaient "pour de bon" désormais!».
Les chansons de la tête d’affiche tant attendue avaient pourtant quelque chose de nostalgique. Une émotion réciproque entre le public et l'artiste était palpable sous les pins de l’île, sans doute la tristesse de voir s’achever cette 16ème édition qui s’est déroulée sans encombre. Une fois de plus, des dizaines de milliers d’amateurs de musique auront pu profiter de ce cadre exceptionnel qu’offre notre belle île du Gaou. Rendez-vous l'an prochain!

Maïté Manrique, le 29 juillet 2012

Plus d'infos:

Autres photos: