Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Le Brusc a fêté comme il se doit la bouillabaisse
Le 23. juin 2013 à 18h43

Six Fours Animations Le Brusc a fêté comme il se doit la bouillabaisse

Plus de mille personnes étaient au Brusc dimanche pour cette fameuse fête de la Bouillabaisse organisée par le Comité de liaison des associations bruscaines (CLAB). Retour sur une journée pas comme les autres.

Une fête de la bouillabaisse pleinement réussie avec en photo principale le maire et son premier adjoint autour des présidents d'associations et acteurs du rendez-vous.

Une fête de la bouillabaisse pleinement réussie avec en photo principale le maire et son premier adjoint autour des présidents d'associations et acteurs du rendez-vous.

Depuis plusieurs mois les réunions se sont succédées pour mettre en place cette fête initiée à l'époque par André Mercheyer et Robert Canolle. Depuis, le CLAB de Didier Castillo a pris avec dynamisme le relais, et le succès est toujours là. Plusieurs associations étaient au rendez-vous cette année, on retrouvait bien sûr la Boule Joyeuse des îles, les Amis du Jumelage, le Six-Fours le Brusc F.C, Lou Capian, les Amis du Brusc, la Paroisse St Pierre du Brusc, les Amis de Jean-Sébastien Vialatte ou encore le Rugby Club Bruscain. Les services techniques s'étaient activés dès le samedi soir mais aussi, tôt le dimanche pour l'installation des chapiteaux et tables. Les présidents d'associations s'étaient aussi levés à l'aube avec leur "cuistot" pour les préparatifs: épluchage de pommes de terre, d'oignons, écaillage des poissons... Jo Fornasari de Lou Capian avait le sourire, un bon signe pour cette journée pas comme les autres, avec bien sûr du vent, faisant dire à Didier Castillo: "une fête de la bouillabaisse sans vent ne serait pas une fête bruscaine". Jusqu'à 9h30 on était dans les préparatifs, l'occasion pour nous de connaître les ingrédients indispensables pour une bouillabaisse réussie, Bernard du Bar de la poste nous disait: "la base c'est oignons, ail, tomates, sel, poivre huile d'olive, pommes de terre et surtout du vrai safran". Bernard avait pris le poisson chez Eric Feraud et chez "Ricouli" avec bien sûr des favouilles, des rascasses, des congres, des galinettes, des murènes, des vives mais aussi des moules et des seiches, ses clients auront pu se délecter les papilles. Un sacré travail de préparation, et pendant ce temps au Rivage les amis de Simon Morsiani et Bruno Golé partageaient un petit déjeuner des plus pittoresques, un amuse bouche avant la "fête". D'autres s'activaient comme aux Amis du Jumelage d'Henri Bruno, Jeff pour les Amis du Brusc, Paul Tornato pour le Rc Bruscain, Jo Fornasari pour Lou Capian, Thierry Pinet pour le SFB FC, et bien sûr Eric Feraud qui s'était occupé de préparer la bouillabaisse des Amis de Jean-Sébastien Vialatte. En comité plus restreint et entre amis, d'autres préparaient leur bouillabaisse chez eux, comme l'emblématique Léon Dodéro.

A l'heure des festivités


Les festivités fûrent ouvertes vers 10 heures avec le défilé des majorettes avec leur présidente Françoise Le Fur Balmat. Pendant ce temps, certains s'essayèrent au jeu de tir de précision à pétanque autour de Gilles Guilloré. En fin de matinée la philharmonique la Six-Fournaise avec au commande Jean-Paul Pastourely proposa un sympathique concert version carnet champêtre. Puis vint le moment de l'hymne à la bouillabaisse, écrit en 1996 par André Mercheyer, sous l'air de la Coupo Santo (hymne provençal), avec au micro Didier Castillo et Gilles Saldo: "aujourd'hui est jour de fêt', Pour notre port provençal, nous chantons tous à tue-têt, le nom du plat régional. Bouillabaisse, Bout et baisse, Mets délicieux: Pomm'de terr'; ail et poissons, nous en faisons le meilleur des bouillons".
Vint ensuite le moment de la course des garçons de café: munis d'un plateau chargé de verres d'eau remplis, les quelques dix participants devaient parcourir le quai Saint-Pierre, aller retour, avec la ligne d'arrivée tracée devant le Bar de la Poste. Personne ne se fit de cadeau, et le vainqueur fut Simon Morsiani même si les juges s'aperçurent de la supercherie, Simon avait fait à peine 10 mètres, laissant loin devant lui ses concurrents, avant de se cacher au niveau de son bar, et de faire le chemin du retour jusqu'à la ligne d'arrivée. Mais heureusement personne ne porta réclamation auprès du tribunal arbitral du sport, et tous partagèrent le verre de l'amitié autour de Sébastien du Bar de la Poste, vaillant deuxième, et Didier Castillo, dernier, essoufflé, loin de ses belles années tennistiques, mais le petit verre servi avec modération le requinqua, heureusement.

A l'heure du repas


Midi trente sonna sur le quai Saint Pierre, et chacun se dirigea vers les tentes ou les restaurants. A Lou Capian, Jo Fornasari avait opté pour la bonne franquette, avec une "Bouille entre amis", comme au Jumelage ou encore un peu plus loin au RC Bruscain de Paul Tornato où l'ambiance ne manquait pas. Côté foot, ça dansait de temps en temps et ça rigolait beaucoup, de même qu'à la Paroisse ou chez les Amis de Jean-Sébastien Vialatte autour du maire et des nombreux élus présents. Même sourire aux Amis du Jumelage avec une bouille toujours aussi délicieuse. Bien évidemment le Rivage faisait partie des sites les plus animés où toute l'équipe des amis de la Boule Joyeuse des îles était réunie pour déguster la bouillabaisse de Toto, Max, Vincent et Bruno. Bruno Golé et Nathaniel Garnero (du White) avaient fait une surprise à Simon Morsiani en invitant dans l'après-midi le groupe (notamment bien connu des supporters du RCT), Occi-Cant qui ont chanté "la Coupo Santo". Et en invité de marque la Boule Joyeuse des îles a pu accueillir un joueur du RCT en la personne de Jean-Charles Orioli. Une après-midi des plus festives où toute l'équipe de Didier Castillo aura réussi son pari. La fête se prolongera le soir avec cette fois le comité des fêtes de Six-Fours mené par Serge Arcamone qui propose un spectacle avec "Les Pastagas" à 21h30

D.D, le 23 juin 2013

Autres photos:

Course des garçons de café. Victoire de Simon Morsiani. Au Rivage, le matin on se préparait activement... La Six-Fournaise en concert. Jean-Charles Orioli au Rivage avec de g à d B.Golé, N.Garnéro, D.Castillo et S.Morsiani.
Course des garçons de café. Victoire de Simon Morsiani.