Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > « Rendez-vous aux jardins » à Six-Fours, jovialité...
Le 7. juin 2009

  « Rendez-vous aux jardins » à Six-Fours, jovialité et qualité

Et oui ce week-end fût très difficile pour les visiteurs, imaginez : un cadre magnifique, une ambiance bon enfant, des animations et dédicaces d’auteurs, des expositions... Non il valait mieux éviter de s’y rendre et rester devant son poste de télé, vraiment !

Jean-Pierre Moggia en pleine démonstration

Jean-Pierre Moggia en pleine démonstration

Du côté des animations


Jean-Pierre Moggia s’occupait des démonstrations culinaires, sous forme d’atelier, il proposait une « terrine d’ail de raie aux petits légumes, des épinards poêlés, des millefeuilles de légumes, tout diététique », insista-t-il. Et lorsqu’on s’offusqua de ne voir aucun hamburger, et bien on prit la poudre d’escampette... Alors direction le stand de la « fraich’attitude », « manifestation nationale visant à inciter les gens à manger des fruits et légumes » nous expliqua Virginie Bascou, stagiaire. Ainsi les gens pouvaient venir au stand et composer eux mêmes leurs petites mixtures grâce à Madame Zucconi, coordinatrice-animatrice qui se prêtait avec sourire au jeu et nous rappelait que la semaine de la Fraich’attitude se déroulerait du 8 au 12 juin sur la place du marché à Six-Fours. Message reçu.

Direction... nulle part, arrêt immédiat devant deux champignons géants, aux mimiques étranges, et émettant de la musique, provoquant l’hilarité des enfants, champignons d’ailleurs qui avaient fait un long chemin, du théâtre de la Toupine à Evian plus précisément, et oui Evian, la ville du champignon, c’est bien connu.. Il y eut aussi les petits musiciens du Conservatoire national de région, de jeunes danseurs....

Du côté des expositions


Là encore, pas mal de choses, au premier étage Claudie Mesnier exposait ses photographies joliment intitulées « bois dormants », un travail autour des reflets « réalisés sans trucage, un travail d’un an , effectué durant les 4 saisons » nous dit-elle; au rez-de-chaussée une exposition de peintures d’Olivier Bernex autour des métaphores de Vénus, dont il serait difficile de vous offrir un résumé par quelques malheureux adjectifs, le mieux étant d’y aller, vous avez jusqu’au 21 juin. Des sculptures aussi s’alliant à merveille au cadre bucolique du lieu, « une girafe », un « poulailler », « Posidonia », « Femme » s’étaient ainsi réunis, grâce bien évidemment à leurs créateurs, Catherine Javel, Lisa Deck, François Disle et Renée Andréani.

Du côté des auteurs


Une bonne dizaine d’auteurs venaient présenter leurs œuvres sous la houlette de Charlemagne la Seyne, et comme nous le fit remarquer malicieusement Nicole Fabre, auteur de « Demain à Rome », « vous n’allez jamais réussir à rentrer tout dans votre petit carnet ». Et elle avait bien évidemment raison, difficile de vous décrire fidèlement, sans les avoir lu de surcroît, ces ouvrages qui ont pris pour certains quelques années de travail. Alors pour la présentation sommaire, Danielle De March-Ronco, « Les mots de flamme », Jean-Claude Martin « Marques et Signatures de la Céramique d'Art de la Côte d'Azur », Francis Lyon « Les bétons d’or », Jean Branco « le compagnon de Vadrouille », Daniel Gonzales « La demoiselle du Port », Nicole Fabre « Demain à Rome », Lucien Annot « Mosaïque éclatée », Claude Dekos « le livre perdu », Christine Todisco « Le sentier du littoral », Serge Malcor « Sicié, nostro coualo », Ghislaine Lambert « les lettres vivantes », Johan Livernette « le dissident révolté », Jean-Christophe Vila « Tunisie voyage en terre d’ocres ».

De manière bien évidemment subjective, quelques auteurs ont plus retenu notre attention, Francis Lyon « les bétons d’or » qui évoquent le bétonnage de la Côte d’Azur. Ce dernier a écrit des livres sur la Seyne sur Mer et évoque avec amertume et nostalgie la vie sociale et industrielle de l’époque des chantiers. Jean Claude Martin avec « Marques et Signatures de la Céramique d'Art de la Côte d'Azur » a réalisé un travail colossal de six longues années pour « répertorier 1400 potiers du 17ème siècles à nos jours », Nicole Fabre avec « demain à Rome » évoque l’Italie fasciste, auteur de plusieurs romans historiques, cette dernière ne lésine pas sur un gros travail de recherche, le jeune Johann Livernette avec « Le dissident révolté » décrit son roman comme « tragique, comique, pamphlétaire », lui, semblant se ranger dans la case des « dissidents », car « licencié de la Marseillaise à cause de mes prises de position ». Enfin « les mots de flamme » de Danielle de March-Ronco, « roman d’amour autobiographique » nous confie l’auteur avec pudeur, la douleur de la perte de l’être aimé. Ces derniers ont ainsi pu dédicacer leurs livres, échanger et semblaient ravis de la manifestation.

Bilan


Il y avait du monde pour ce week-end, Dominique Ducasse se montrait très satisfaite de la journée « les visiteurs sont au rendez-vous, le temps n’a pas fait défaut », et au vue du sourire des visiteurs, on peut parler de « rendez-vous aux jardins » réussis.

Traste, le 07 juin 2009

Autres photos:

Madame Paule Zucconi, coordinatrice-animatrice mixant des fruits frais Dominique Ducasse adjointe à la culture et  Jean-Sébastien Vialatte député-maire Dominique Ducasse, adjointe à la culture « Je remercie les jardiniers de la Maison du Cygne pour leur travail » Les champignons du théâtre de la Toupine à Evian
Madame Paule Zucconi, coordinatrice-animatrice mixant des fruits frais